Soutenir l'Eglise
Trouver ma paroisse
Espace Membres

Vendredi 17 septembre

Commentaire de la lecture du jour: « Toi, homme de Dieu, recherche la justice » (1 Tm 6, 2c-12)

Les textes du jour nous amènent à nous interroger tant sur nos relations aux autres que sur la relation aux biens que nous possédons.

Dans chacune de nos relations, nous entendons souvent parler de « respect ». Pour Le Dictionnaire des définitions le mot « respect » dérive du latin « respectus » qui veut dire « attention » ou « considération ».

La définition va même plus loin : « le respect est une valeur qui permet à l’homme de pouvoir reconnaitre, accepter, apprécier et mettre en valeur les qualités d’autrui et ses droits. Pour ainsi dire, le respect est la reconnaissance de la valeur propre et des droits des individus et de la Société ».

Ainsi, en lien avec la lecture du jour, nous pourrions lier ce respect de soi et d’autrui dans notre attitude face aux biens : « Profitable, oui, la piété l’est grandement pour qui se contente de ce qu’il a ».

Notre Société connait de grandes avancées et de grandes évolutions technologiques, robotiques, médicales. Les nombreuses publicités tant papier qu’en version numérique nous proposent avec des argumentaires bien précis de nous laisser tenter par l’achat du dernier produit ou article « à la mode ».

A-t-on véritablement besoin de ce dernier article ? Allons-nous procéder à cet achat car nous estimons que cet objet sera utile au sein de notre foyer ? Ou bien souhaitons nous l’acquérir afin de pouvoir l’exposer à notre entourage ou verbaliser cette acquisition au sein de notre cercle professionnel ?

La tentation peut parfois être grande…Une personne qui expose ses richesses est-elle heureuse ? Pense-t-elle à ceux qui travaillent dur chaque jour et qui tentent d’offrir un toit et de quoi se nourrir au quotidien à leur famille… « (…) la racine de tous les maux, c’est l’amour de l’argent ».

Ne constatons nous pas que dans la vie de tous les jours, certains sont exclus car ils ne disposent pas d’une certaines aisance financière.

Quel parent n’a pas déjà du expliquer à son enfant que même si le jouet X ou bien le téléphone « y » est très à la mode en ce moment, il ne pourra pas lui offrir car il n’en a pas les moyens ou tout simplement car il préfère prioriser un moment agréable en famille, une visite de monument ou musée ? Est-ce que les camarades de cet enfant ne vont pas l’exclure du jeu ou du groupe car il ne possède pas ce dernier article dit « à la mode » ?

La lecture du jour, à mon sens, s’oriente sur la richesse que chacun de nous cultive au quotidien dans le respect de soi, de sa famille, de son entourage tout comme de ses ennemis. L’argent apporte bie n des tourments au quotidien, alors que notre Foi permet d’adoucir chaque journée. Nous sommes notre propre libre arbitre et nous avons le choix d’acquérir des choses tout comme de ne pas toujours céder à cette tentation.

La plus grande richesse est l’amour que nous portons à chaque être. Chacun de nous apporte de la richesse aux autres dans les petites attentions quotidiennes : un sourire, un « Bonjour », une aide pour résoudre un problème, un temps passé vers un proche..

 Natalia LABAYE