Soutenir l'Eglise
Trouver ma paroisse
Espace Membres

Mercredi 15 septembre

Commentaire de la lecture du jour : « Il est grand, le mystère de notre religion » (1 Tm 3, 14-16)

Les textes de ce jour nous conduisent à nous questionner sur notre foi :

Saint-Paul, écrivant à Timothée, en gardant l’espoir de le rencontrer bientôt, veut être sûr que le message soit transmis. Et ce message nous engage sur notre comportement au sein de « la communauté, l’Église du Dieu vivant, elle qui est le pilier et le soutien de la vérité ».

Nous voyons ici le rôle de l’Église : le pilier et le soutien de la vérité. C’est donc bien en Eglise qu’il convient de discerner afin de poser les bons choix de vie conduisant à la vérité.

Et Saint-Paul poursuit en nous disant que c’est le Christ, le mystère de notre religion.

D’ailleurs, dans St Jean (14, 6), Jésus lui-même nous dit : «  Je suis le chemin et la vérité et la vie. Personne ne va au Père si ce n’est par moi ».

Dans notre société aujourd’hui, comment suis-je en mesure encore, comme le dit le psaume, de m’instruire des œuvres du Seigneur ? Quel regard puis-je porter sur ceux qui m’entourent ? Est-ce que je me sens faire Eglise ? Comment je me positionne face au Christ ?

Saint-Paul parle du Christ

manifesté dans la chair, donc la venue de Jésus à Noël ;

justifié dans l’Esprit, cet « aller-retour » entre son Père et lui, par l’Esprit-Saint ;

enlevé dans la gloire, au matin de Pâques.

On comprend que c’est là un grand mystère, et toute notre foi.

Dans l’évangile de ce jour,saint Jean nous relate ce moment où le Christ est en croix, et au pied de la croix sa mère, la sœur de sa mère et Marie de Magdala et saint Jean. Moment de grande douleur pour ces quatre personnes. Et c’est encore Jésus, juste avant de mourir, qui va veiller à ce que sa mère ne reste pas seule, en la confiant à Jean.

Aujourd’hui, la Parole de Dieu nous invite donc à nous investir dans notre quotidien et à réellement vivre en Eglise de ce mystère qui est le Christ. Notre foi est indissociable de notre vie, de nos rencontres, de nos actions.

« Noblesse et beauté dans ses actions :

à jamais se maintiendra sa justice.

De ses merveilles il a laissé un mémorial ;

le Seigneur est tendresse et pitié .» extrait du Ps 110.

Gérard Kintzing