Soutenir l'Eglise
Trouver ma paroisse
Espace Membres

Samedi 26 juin

Méditation de l’évangile du jour : « Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob » (Mt 8, 5-17)

“Jésus entre à Capharnaüm. Un centurion s’approche de lui et le supplia “Seigneur, mon serviteur est couché, paralysé.” Aussitôt, avant qu’il est achevé sa demande, Jésus lui dit : “Je vais aller moi-même le guérir”. Jésus vient de guérir un lépreux juif. A présent, il va redonner la santé à un païen. Jésus est missionnaire : il va vers tous : les juifs, les païens : l’Eglise est déjà présente. Tous les hommes sont aimés… L’amour de Dieu brise les barrières, il est universel.

Contempler le cœur de Dieu qui ne met pas de barrière. Quel est mon accueil de ceux qui ne pensent pas comme moi ? qui ne sont pas de ma religion ? Mon cœur est-il universel ; missionnaire ? Est-ce qu’il m’arrive de prier pour eux ? N’aurais-je pas trop tendance à prier pour moi ? “Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri”.

Ce païen est conscient qu’il est rejeté par la loi juive. Par délicatesse, il essaie de dispenser Jésus d’entrer chez lui. Cette belle prière du centurion, nous la redisons chaque fois que nous nous approchons pour recevoir le corps du Christ. Ai-je l’humilité de ce païen ? “Je ne suis pas digne”.

Le centurion reprit “j’ai des soldats sous mes ordres… A l’un, je dis ‘Va’ et il va; à un autre ‘Viens’ et il vient , à mon esclave Fais ceci et il le fait”. Jésus fut dans l’admiration : foi commençante de cet homme. Est-ce que je reconnais les débuts parfois minimes de la foi dans le cœur de mes frères ? “Rentre chez toi, que tout se passe pour toi selon ta foi” “A l’heure même, le serviteur fut guéri”

Puis Jésus part chez Pierre : sa belle-mère est malade. Jésus lui touche la main. Aussitôt “elle se leva et elle le servait”. Laissons-nous guérir pas Jésus et allons vers nos frères pour servir. Peut-être pas matériellement ou physiquement, mais la prière est là, elle nous envoie intercéder pour nos frères : n’est-ce pas une belle mission ? Alors, bonne route pour bâtir ensemble une Eglise missionnaire.

M. Thérèse Dugast