Mardi 5 janvier

Evangile du jour : Multipliant les pains, Jésus se manifeste comme le Prophète (Mc 6, 34-44)

Cinq pains et deux poissons… qu’est ce que cela pour tant de monde ! avouez qu’il y a de quoi s’affoler devant si peu de nourriture pour satisfaire une foule de 5000 hommes. Et pour compliquer encore plus la situation, l’évangéliste Marc précise que le salaire de deux cents journées ne suffirait pas pour que chacun ait de quoi se nourrir… alors à vue humaine, voilà une équation impossible à résoudre…à vue humaine, oui sans doute, mais si Jésus s’en mêle, alors ça change tout ! effectivement, Jésus n’a pas fait chercher ailleurs des pains meilleurs et plus abondants. Dès que Jésus intervient, son Esprit transforme et transfigure ce que les disciples mettent humblement à sa disposition. Les pains deviennent nourriture de toute une foule, parce que Jésus les a transfigurés. Nourriture si abondante, qu’il reste de quoi remplir 12 paniers. Nourriture qui devient précieuse, à ramasser pour que rien ne soit perdu…avec Jésus, tout est facile ; sans Lui, tout est difficile ! CQFD…

Oui, tout est transfiguré par le Christ ; voilà la bonne nouvelle de cette « épiphanie » du Seigneur, cette manifestation, cette révélation. Jésus est présent à son Eglise, il la soutient, et par l’action de son Esprit, l’impossible devient possible. Le Peuple de Dieu est doublement nourri par sa Parole de Vie et son Pain de Vie. Les deux tables ; celle de la Parole et celle de l’Eucharistie.

Les apôtres ont été tellement impressionnés par ce repas à nul autre pareil, qu’ils en ont transmis le récit jusqu’à six fois, dans les quatre évangiles. Depuis la Pâque de Jésus, ils ont vécu cette expérience décisive : le Ressuscité est réellement présent et vivant dans la communauté des croyants, non seulement, il est au milieu de nous, rappelons-nous sa Parole : « quand deux ou trois sont réunis en mon Nom, je suis là, au milieu d’eux ! » Pas seulement présent au milieu de nous, mais aussi en nous, quand il se fait nourriture dans le Sacrement de Sa Présence Réelle.

Frères et sœurs, nous en faisons l’expérience nous aussi quand nous sommes rassemblés, en Eglise, pour la célébration eucharistique. Nous nous présentons devant le Divin Maître avec toutes nos faiblesses, nos joies comme nos peines. N’ayons pas peur du Christ, il n’enlève rien mais il donne tout ! comme l’affirmait le pape émérite Benoit XVI. Le temps de la célébration nous est donné pour que l’Esprit Saint agisse en nous par la Parole proclamée et par le Pain de Vie partagé.

Comme l’enseignait saint Augustin, aux chrétiens qui participaient à l’Eucharistie : « Chrétien, deviens ce que tu contemples, contemple ce que tu reçois, reçois ce que tu es : le Corps du Christ ».

Serge+ votre frère diacre