Soutenir l'Eglise
Trouver ma paroisse
Espace Membres

La messe pour la paix rassemble largement enfants et adultes.

Dans le contexte actuel de conflits sur la planète, et pour rendre hommage aux victimes de la grande guerre, de nombreuses personnes se sont rassemblées avant la commémoration au monument aux morts pour prier au cours de la messe du samedi 11 novembre.

C’est en présence des porte-drapeaux et des autorités civiles et militaires que la messe a débuté. Les enfants de la maitrise de la cathédrale étaient présents pour animer cette célébration.

Au delà des conflits récents et médiatisés, l’abbé Jourdain, qui présidait cette célébration, a voulu rappeler les nombreuses zones de conflits dans le monde, pour n’oublier personne. « Au cours de cette eucharistie, nous prierons plus particulièrement pour la paix dans le monde, ainsi que pour toutes les victimes des conflits », expliquait-il, ajoutant « nous demandons à notre Dieu, le prince de la paix, d’offrir cette paix à notre monde ». C’est sur cette thématique du prince de la paix qu’il a centré l’homélie de cette messe, invitant chacun a porter dans sa vie la Parole de Dieu qui annonce le Christ « Prince de la Paix » et à lui donner vie par nos actes.

La première lecture a été lue par le colonel Samanos, commandant en second du Régiment du Service Militaire Volontaire de Montigny-lès-Metz, et la seconde lecteur par une jeune fille de la maitrise de la cathédrale. Après les prières universelles présentées par la communauté protestante de Montigny, les enfants sont venus déposer les dessins pour la paix qu’ils avaient préparés en amont de la célébration. Des colombes avec différents messages de paix.

Après la communion, une dernière prière a été adressée à Dieu par l'(intercession de son serviteur Robert Schuman, reprenant la prière de la neuvaine du diocèse pour la paix. Les enfants, après la bénédiction finale, ont précédé les porte-drapeaux vers le monument aux mort et ont déposé des lumignons sur cette stelle, devenant cette lumière dont notre monde a parfois tant besoin.

 

Partager