« Il n’y a que les paroisses missionnaires qui survivront, les autres vont s’effondrer »

« Nos paroisses existent encore sur un modèle chrétien ancien. Aujourd’hui, elles ne vivent pas du tout leur identité missionnaire. Elles attendent que les gens viennent à elles. Or, un missionnaire va dehors, il dépasse les obstacles culturels. La plupart des paroisses ne font pas cela et s’attendent à ce que l’on vienne à elles. C’est exactement le contraire. En raisons de changements profonds dans notre culture, dans une génération, il n’y aura plus que les paroisses missionnaires qui survivront. Les autres s’effondreront. Si nous n’allons pas vers les gens, l’Église mourra. Seules les paroisses missionnaires ne tomberont pas.  »

Pour lire la suite de l’article, rendez-vous sur le site d’Aleteia

Vous pouvez aussi découvrir ce qui se vit dans notre communauté de paroisses du côté de la mission !