Bonne et sainte année 2019

Formuler des vœux pour une paroisse ou pour des paroissiens est toujours un exercice redoutable… Notamment au vu de la diversité des situations des uns et des autres. Pourtant, cet exercice, qui semble plutôt personnel, peut se réaliser si l’on ne prend plus chaque individu personnellement, mais que l’on s’adresse à une communauté. Et mon vœu le plus cher serait que nous arrivions à toujours plus former, au cours de cette année 2019, cette communauté.

L’image biblique du Corps, que St Paul utilise dans la lettre aux Corinthiens (1 Co 12, 12-27), illustre bien les relations qui sont les nôtres au sein de notre communauté. « Si un seul membre souffre, tous les membres partagent sa souffrance ; si un membre est à l’honneur, tous partagent sa joie » (v.26). Depuis septembre, nous prions tous les dimanches pour les baptisés et les mariés du week-end (quand il y en a), ainsi que pour les défunts dont les funérailles ont été célébrées durant la semaine au sein de notre communauté de paroisses. C’est une petite attention, mais elle est lourde de sens en ce qu’elle nous ouvre à nos frères.

Les Conseils de Fabrique (qui gèrent matériellement nos paroisses) travaillent aussi de plus en plus de concert ; une nouvelle Equipe de Coordination Pastorale va voir le jour en ce mois de janvier ; nos messes communes (bien qu’embêtantes pour les paroissiens qui oublient ces dates et se retrouvent devant une église fermée le dimanche matin, j’en conviens) sont des moments de rencontre et de partage fort, où la communauté accueille cette année les enfants qui préparent leur communion.

Il y a encore de nombreuses autres avancées qu’il faudrait souligner, mais il reste aussi du chemin à faire pour que notre communauté St Privat ait encore plus de consistance, et qu’en nous voyant, les  hommes et les femmes de nos quartiers s’écrient, admiratifs, comme on le disait des premiers chrétiens : « Voyez comme ils s’aiment ! » Alors à chacune et à chacun des membres de notre communauté, comme à son ensemble, bonne et sainte année 2019.

Stéphane Jourdain