« Oasis d’amour »

Non, ce n’est ni le titre d’un roman ni celui d’un film, mais le nom d’une association dont nous a parlé un journal télévisé de 20 heures la semaine dernière. Elle vient en aide à des malades mentaux au Bénin sous l’impulsion d’un homme extraordinaire qui redonne le goût de vivre à ces exclus de la société. Ce reportage ne pouvait que donner du baume au cœur à ceux qui l’ont regardé.

Alors pourquoi ne retiendrions-nous de l’actualité que les aspects négatifs (guerres, agressions, accidents, violences de toutes sortes) ? Et lorsque nous rencontrons nos amis ou nos voisins, n’avons-nous pas tendance à déplorer l’évolution de notre monde ? Bien sûr, il est vrai que notre société perd beaucoup de ses repères, mais comment réagissons-nous ? Trop souvent, nous disons que nous n’y pouvons rien. Mais, si nous y réfléchissons, il y a des choses que nous pouvons faire évoluer, même à un niveau très modeste, pour que le monde qui nous entoure soit plus agréable à vivre. Nous pouvons peut-être nous engager dans le milieu associatif, syndical ou politique, ou au niveau paroissial, selon nos possibilités.

Et si cet engagement correspondait à un appel de Dieu ? Certes, tout le monde n’est pas appelé à agir dans le même domaine, mais un chrétien peut-il rester les bras croisés face à ce monde ?

L’actualité diffusée par les media nous fait part d’événements dramatiques de toutes sortes, mais si nous y prêtons attention, elle nous ouvre aussi les yeux sur de belles actions comme celle du Bénin. Peut-être serions-nous tentés de dire que cela se passe loin de chez nous, mais à Metz la presse régionale a parlé d’une association qui se charge de venir en aide aux personnes ayant des difficultés pour effectuer des démarches administratives, ou d’enfants s’investissant dans la lutte contre le gaspillage.

Il ne s’agit pas d’être naïf, nous vivons dans un monde violent. Mais c’était déjà vrai à l’époque de Jésus et Il nous a montré la voie en venant à l’aide des exclus de la société où Il vivait.

En ce temps de Carême, prions pour que nous sachions retrouver l’espérance que nous donne le Christ ressuscité et vainqueur du mal le jour de Pâques !

Marc Boulier