La Parole de Dieu, pendant la messe

Le Concile Vatican II dans sa constitution « Dei Verbum » (la Parole de Dieu) a voulu redonner une place éminente à la Parole de Dieu dans la vie de l’Eglise, et plus particulièrement  au cours de la liturgie eucharistique. Il est vital pour tout baptisé de se nourrir avec délectation de la Parole de Dieu et pas seulement au cours de la messe dominicale. Quand nous participons à la messe, nous venons prendre part à la table de la Parole et de l’Eucharistie, indissociables l’une de l’autre. Quand nous sommes invités à prendre un repas chez des amis ou en famille, nous prenons soin de nous préparer, d’être présentables, d’avoir une tenue correcte…

Pour répondre à l’invitation que le Seigneur nous adresse chaque dimanche, prenons-nous le temps de nous préparer à écouter sa Parole, en la méditant auparavant ?… C’est vrai pour les fidèles qui lisent la Parole de Dieu pour l’Assemblée. Quel beau ministère à exercer pour le bien de la Communauté rassemblée. Service  qui nécessite une solide formation. C’est une responsabilité de prêter sa voix pour que le Seigneur se fasse entendre ; ce n’est pas ma parole ou ma pensée que je transmets, mais bien la Parole de Dieu. Et quand le diacre ou le prêtre proclame l’Evangile, c’est le Seigneur Jésus lui-même qui nous parle.

Saint Jérôme, cher à un ami prêtre, disait en son temps et c’est toujours d’actualité : « Ignorer les Ecritures, c’est ignorer le Christ ! ». Nous voilà, prévenus…

La Parole de Dieu est un trésor, une nourriture vitale pour tout baptisé. Mangeons cette Parole de Dieu pour en vivre et la partager dans le quotidien de nos vies !

« Quand je rencontrais tes paroles, je les dévorais ; elles faisaient ma joie, les délices de mon cœur… » (Jérémie15,16)

Serge Simonin