Annonces

ÉDITO

12 mai 2019 – 4 ème Dimanche de Pâques

« L’âme » de la foi

Je suis frappé de constater, dans les milieux que je fréquente, l’intérêt que suscite le christianisme, et en même temps la méfiance qu’inspire toute espèce de pratique religieuse. Jamais sans doute on n’aura été aussi loin dans l’écart entre la connaissance et la mise en pratique. Or une religion est, de l’avis même des anthropologues, d’abord une pratique. certes faire ne dispense pas de comprendre – et en la matière le christianisme a, dès ses origines, favorisé l’instruction des croyants – mais, dans l’autre sens, comprendre ne dispense pas de faire.

La pratique est au cœur d’une vie de foi. Elle en est « l’âme ». Comme on parle de l’âme d’un violon : cette petite tige d’épicéa qui, placée entre la table et le fond, assure au violon sa solidité et en même temps transmet les vibrations dans l’instrument. La pièce la plus modeste, la plus pauvre, et pourtant la plus essentielle. La pratique religieuse a aussi une pauvreté qui en fait, aux yeux des savants et des puissants, une bien négligeable chose. Pourtant d’elle dépend l’accès aux trésors de la vie spirituelle. Marie est pour nous le modèle d’une foi en pratique. Aussi doit-elle occuper dans nos existences une place centrale. Elle est ce pilier caché au cœur de nos vies,qui donne à chacune d’elles ce qui lui est propre : son timbre inimitable, sa couleur sans pareil, cette nuance unique et parfaite.

Beaucoup de chrétiens de France se tiennent aujourd’hui à la périphérie de l’Eglise. Qui seront les Paul et les Barnabé capables de les rejoindre? de leur parler? de les écouter? Et au-delà; comment rejoindre nos frères des autres traditions religieuses? Il est sûr que, là encore, Marie est notre meilleur guide. Aimée et honorée dans tout le Proche-Orient, elle fait déjà le lien entre chrétiens et musulmans. Quelle meilleure ambassadrice? Modèle de fidélité en Dieu, c’est par elle que doit advenir le renouveau spirituel dont l’occident a besoin et la paix entre les nations dont rêve l’humanité.

Nicolas Brucker


Horaires des messes

A votre service

Le Curé

Abbé Philippe Boissé
Curé de la communauté de paroisses
03.87.65.71.03

L'E.C.P

Les conseils de fabrique

Président du Conseil de Fabrique de Queuleu :
M. Thierry Lorrain

Président du Conseil de Fabrique de Plantières :
M. Laurent Bouzonville

Les coordonnées

Presbytère de la paroisse de Queuleu
47 rue des Trois Evêchés
57 070 Metz-Queuleu
03.87.65.71.03
commndsources@gmail.com

Presbytère de la paroisse de Plantières
1 rue Monseigneur Pelt
57 070 Metz-Plantières
03.87.74.21.92
par.cath.plantieres@orange.fr

Les permanences

M. l’abbé Philippe Boissé, curé de la communauté de paroisses, est à votre disposition au presbytère de Queuleu et reçoit sur demande au 03.87.65.71.03 ou 06.14.32.10.32

Permanence assurée par des paroissiens :

  • Au presbytère de Queuleu, du lundi au vendredi de 14h à 17h.
  • Au presbytère de Plantières, le jeudi de 17h à 18h.

Horaires des messes

Tableau des messes à cliquer

Messes infos

messesinfo