Soutenir l'Eglise
Trouver ma paroisse
Espace Membres

Dimanche 19 juin 2022 – Solennité du Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Christ

« Le  Don  de  Dieu »

 

« Si tu connaissais le Don de Dieu », dit Jésus à la Samaritaine (Jean 4/10).

Si nous connaissions le don que Dieu nous fait dans l’Eucharistie…En cette fête du Saint-Sacrement, l’Eglise ne nous invite-t-elle pas à nous poser cette question ?

Faire un don, donner, c’est, librement, laisser quelque chose à quelqu’un. Cela prend de l’importance en fonction de ce qui est donné et de la manière dont c’est donné. Ce qui compte, ce n’est pas seulement (d’abord) ce qui est donné mais le cœur qu’on y met.

Ce que Dieu nous donne, c’est la vie, le pardon, l’espérance. Ce que Jésus vient nous donner dans l’Eucharistie, c’est son Pain de vie, sa Paix, son corps, toute sa personne.

Au moment de la Communion, avec respect nous nous avançons pour recevoir le Corps du Christ. Nous savons bien que Jésus est là, dans son Mystère d’amour. Mais prenons-nous assez conscience de la richesse et de la profondeur, de la surabondance de ce Mystère ? C’est librement, c’est gratuitement qu’Il vient à nous. Dans l’humilité du sacrement, Il nous est donné tout entier, malgré nos oublis et sa solitude. Il nous y rejoint personnellement, tels que nous sommes.

Rappelons-nous une parole-clef de l’Evangile : « Jésus… Lui qui avait aimé les siens qui sont dans le monde, les aima jusqu’à l’extrême » (Jean 13/1). C’est en même temps sur la Croix et dans l’Eucharistie que se manifeste son amour, le cœur qu’Il y met. Au point que Jésus peut être appelé le Sacrifié, le Donné.

Que l’immensité de cet amour ne nous effraie pas mais nous remplisse de joie et de merci. Accueillons-Le dans la foi, simplement comme un enfant. Confions-Lui, avec ou sans paroles, tout ce que nous avons sur le cœur, pour nous, pour ceux et celles qui nous entourent, et pour le monde entier. Demandons-Lui qu’Il augmente en nous la foi et l’espérance.

« Ouvrez la porte de la joie profonde, Dieu a mis son Corps entre nos mains »

Frère Fernand BÉCRET