Soutenir l'Eglise
Trouver ma paroisse
Espace Membres

27 février 2022 – 8e Dimanche du Temps Ordinaire

 

Aujourd’hui l’évangile nous invite à l’humilité et surtout faire attention à ne pas hâtivement vouloir insulter notre frère, en regardant la paille dans son œil sans voir la poutre qui est dans le nôtre. Ainsi Notre Seigneur nous interdit l’insouciance sur nos fautes réciproques. Il veut que, sans chercher matière à censure, nous reprenions ce dont nous sommes témoins. Celui qui hait son prochain se hait lui-même dans l’âme. Mais, comme il ne sent pas quel mal il se fait, il continue à frapper sur autrui, d’autant plus exposé au danger qu’il sent moins combien il se blesse.

Pour illustrer cela, je reprends ce qu’a écrit Mme de Gaulmyn dans « La Croix l’Hebdo » du 20 février au sujet de la polémique attisée par huit membres de l’Académie Catholique à propos du rapport Sauvé, concernant la pédocriminalité et les abus commis par des personnes d’Eglise.

En effet, est-ce que ces académiciens ont pensé à ceux qui ont été abusés ? alors que beaucoup ont tant de mal à se faire entendre !

Chacun de nous est donc invité à réfléchir sur les paroles qu’on prononce pour, qu’ensemble, comme le demande le Christ, nous reconnaissions nos péchés et qu’en tant que Chrétien nous croyons que l’Eglise (c’est-à-dire le peuple de Dieu) va se grandir dans l’expérience de « La Croix » ; d’autant que nous allons entrer en période de carême.

Bonne entrée à tous dans ce temps de carême et que cette période soit, pour chacun, celle d’une réflexion synodale comme le demande le pape François.

Olivier