Soutenir l'Eglise
Trouver ma paroisse
Espace Membres

3 octobre 2021 – 27e Dimanche du Temps Ordinaire

« La mouv’ attitude »

« Ne pas avoir un cœur endurci afin de pouvoir accueillir la Bonne Nouvelle de Jésus avec la fraîcheur d’un enfant ».
C’est le résumé de l’évangile de ce jour. C’est le projet que Jésus formule pour nous tous. En effet, si nous ne pouvons pas accueillir le Nouveau Testament, comment pourrons-nous l’annoncer aux autres ? Et c’est bien le problème !
Trop souvent, nous ressemblons à des crabes. Un crabe, vous savez ce que c’est : c’est tout dur à l’extérieur, tout mou à l’intérieur et ça passe son temps à pincer les autres.

• « Tout dur à l’extérieur » quand on a le cœur endurci tels les pharisiens qui viennent questionner Jésus.
• « Tout mou à l’intérieur » quand on n’ose pas affirmer ce que l’on est et ce que l’on croit.
• « Prêt à pincer les autres » quand on passe plus de temps à se disputer et se déchirer qu’à s’aimer et s’entraider.

Ce n’est pas le meilleur témoignage chrétien que nous puissions donner. Il nous faut donc changer. Changer, ça veut dire bouger. Bouger, comme ces enfants auxquels Jésus imposait les mains, qu’il embrassait et bénissait. Si les enfants bougent c’est parce qu’ils sont pleins de vie. Et justement, un chrétien c’est un témoin de la Vie. Généralement, une personne qui ne bouge plus est morte. Les cimetières sont pleins de gens qui ne bougent plus. A l’inverse, le chrétien, lui, est toujours en mouvement. Il ne cesse de bouger parce que, pour lui, la vie est toujours plus forte que la mort. C’est le cœur de notre baptême : « Ce Jésus de Nazareth qui était mort, Dieu l’a ressuscité ». C’est l’Evangile que nous devons annoncer.

Philippe BOISSÉ – Curé