29 décembre 2019 – Dimanche de la Sainte Famille

« Un plaidoyer pour la simplicité »

Ces jours derniers, l’Enfant est né. Chacun y a été de son commentaire. Les anges eux-mêmes ont chanté le Gloria. Marie a serré les dents. L’enfant a poussé son premier cri parmi les bêtes et les bergers. Un homme s’est gardé de tout bavardage. C’est Joseph, l’homme du silence, le veilleur aux songes. Face au Verbe de Dieu, il ne s’est pas dispersé en de vaines et superficielles logorrhées.
Avec Marie, qu’ont-ils bien pu se dire? Fallait-il s’expliquer? On peut penser qu’ils ont dû “se taire ensemble”, avec beaucoup d’amour et de respect l’un pour l’autre. Et dans ce silence énorme, Joseph, n’a dit que ceci : « Son nom est Jésus (Dieu sauve) ».

C’est aussi simple que cela, à l’image du nouveau logo de notre communauté de paroisses, Notre Dame des Sources : la silhouette de la Vierge Marie et sa main qui nous offre dans une goutte d’eau les contours d’une colombe qui nous rappelle tout à la fois l’Esprit du Seigneur et notre baptême. Tout aussi simple que la finale du Salve Regina : « O Clemens, O Pia, O Dulcis Virgo Maria. » (Ô clémente, ô pieuse, ô douce Vierge Marie !), trois invocations que l’on attribue à St Bernard de Clairvaux.
A l’image de cette parcimonie de mots avec lesquelles Notre Dame révèle son identité à la petite Bernadette Soubirous au creux de la grotte de Massabielle : « Que soy era immaculada councepciou » (« Je suis l’Immaculée Conception »).

Notre monde est de plus en plus éclaté. Nos contemporains sont souvent égarés et désorientés. Ils gardent pourtant au cœur le désir toujours plus fort de pouvoir expérimenter et cultiver des rapports plus fraternels et plus humains. Cela nous oblige à promouvoir une annonce de l’Evangile qui soit audible et compréhensible pour le plus grand nombre : moins de bavardages inutiles au profit d’une plus grande clarté. Promouvoir plus de simplicité, sans que cela nous contraigne pour autant à surfer à « la surface des apparences ».

Or il n’est pas de mystère plus simple et plus profond que celui de Noël. C’est en cela que la simplicité de la Nativité et de la Sainte Famille demeure un appel renouvelé à la contemplation.

Philippe BOISSÉ