29 septembre 2019 – 26e Dimanche du Temps de l’Eglise

Ce dimanche, notre pape François nous invite à célébrer, dans la prière et l’animation de la liturgie dominicale, un temps de sensibilisation à la cause des migrants et des réfugiés.

« Celui qui a faim, qui a soif, l’étranger, celui qui n’a rien pour se vêtir, le malade, le prisonnier qui frappe à notre porte, c’est Jésus lui-même qui demande qu’on le rencontre et qu’on lui vienne en aide, même si nos yeux ont du mal à le reconnaître » dit le pape François.

En même temps, cela nous pose la question : « Quel type de société sommes-nous en train de préparer pour ceux qui viendront après nous ? »

Il ne s’agit pas de nous substituer à nos responsables politiques mais, d’une part, de prier pour ceux qui doivent prendre des décisions pour leur assurer un accueil, sans oublier qu’ils doivent assurer la cohésion sociale, et, d’autre part, de faire savoir qu’au niveau paroissial des personnes travaillent dans divers services et de façon différente :
– pour assurer un accueil provisoire et un accompagnement administratif à travers un programme de « Jesuit Refugee Service » soit « Welcome » ;
– pour sensibiliser à ce qui se passe dans le monde et aider les personnes à se prendre en charge à travers la structure « CCFD » ;
– pour aider à l’apprentissage du français et permettre à ces migrants et réfugiés d’accéder à notre culture à travers les organisations mises en place par la Pastorale des Migrants du diocèse de Metz ou le Secours Catholique ou, pour les femmes, les Equipes Saint Vincent.

Aussi, que cette journée nous aide à oser la rencontre de l’autre et voir en chacun d’eux la figure du Christ.

Olivier JONCQUEZ