1er septembre 2019 – 22e dimanche du Temps de l’Eglise

Quelle sera ma place cette année ?

Après les vacances et ces quelques semaines de saison estivale qui ont permis à certains de se ressourcer, de faire le point, à d’autres de prendre un repos bien mérité, début septembre, nous reprenons peu à peu nos activités de toutes sortes : travail, associations diverses, réunions scolaires, paroissiales, etc. et pour les jeunes, école, collège, lycée, université ou entrée dans la vie active.

Chaque début d’année est une occasion de re-départ.

Que chacun de nous se demande, avec un cœur neuf, comment il va servir cette année. La cité humaine, comme l’Eglise, demandent de nombreux bras actifs et intelligents, qui s’engagent pour les autres, comme de bons serviteurs.

Parce que Dieu est amour, parce que Dieu est service, les disciples de Jésus, devraient être les premiers à se mettre humblement à la disposition de tant d’engagements dont les autres ont besoin.

Ne serait-ce pas le sens profond de l’évangile de ce dimanche où Jésus nous demande, paradoxalement, de prendre la “dernière place”, c’est à dire la place du service ? Oui, quelle place vais-je faire à Dieu et aux autres tout au long de cette nouvelle année pastorale ?

Peu importe la place, l’essentiel est de nous mettre au service avec les talents et les qualités que nous avons. Et si c’est la dernière place qu’il nous est demandé de prendre, c’est peut-être pour que mon prochain ait toute la place. Celui qui sait ce que c’est que d’aimer, comprend cela. Qui ne sait aimer, ne comprendra jamais. Celui qui est le plus serviteur –le dernier-, c’est celui qui est le plus amour ! Dieu, s’est fait serviteur, a pris la dernière place, pour que nous, nous soyons élevés.

Bonne rentrée à tous, et bon chemin avec Jésus et avec nos frères et sœurs.

Jean-Luc, diacre