3 février 2019 – 4ème Dimanche du Temps de l’Eglise

L’amour jamais ne passera.

L’hymne à la Charité de saint Paul que nous propose la liturgie de ce dimanche nous invite à aimer non pas à travers de belles paroles et de beaux discours mais en actes et en vérité.

A aimer comme Dieu nous aime, d’un amour sans limite et gratuit. Que ce soit à l’intérieur de notre couple, avec nos amis, nos familles ou les gens que nous aidons, C’est cet amour qui doit habiter chacun de nos faits et gestes. Nous aurons beau avoir toutes les meilleures intentions du monde, si nous ne posons pas nos gestes par amour, nous passons à côté du plus grand bonheur qui soit.

Chaque fois que je pose un acte d’amour, de tendresse, d’amitié, de convivialité ou de solidarité, de don de ma personne, ce sont des fleurs que je sème sur mon chemin d’homme ou de femme. Des fleurs qui grâce à moi font que notre terre est plus belle, plus à l’image de ce que Dieu a voulu au début de la création et dont nous avons à poursuivre l’œuvre.

Chaque fois que nous avons un geste d’amour, c’est une étincelle d’Eternité qui brille autour de nous. Et si nous nous mettons tous ensemble, c’est un véritable feu d’artifice qui illumine et embrase notre humanité. C’est ce à quoi devait penser Jésus quand il disait : « Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit allumé ! » Luc 12, 49.

Alors, chers amis, embrasons notre terre de cet amour gratuit qui nous a été donné par Dieu pour le redonner à notre monde qui en a tant besoin.

Chrétiens, nous avons à témoigner de cet amour, sinon nous ne serons que des cuivres qui résonnent et dont le bruit se perdra dans le tumulte du monde. Si nous vivons de cet amour-charité, nous embraserons ensemble le monde de l’amour de Dieu, et cet amour ne passera pas, puisqu’il est éternel.

Alors, bonne route sur le chemin de L’AMOUR.

Jean-Luc, diacre