10 décembre 2017 – 2ème Dimanche de l’Avent

En route vers la montagne !

Il y a deux semaines eut lieu l’ouverture de la galerie commerciale « Muse ». Difficile de résister à la tentation de voir le résultat de trois années de travaux, dont je n’avais manqué aucune étape, étant amené, dans mes déplacements, à passer chaque jour devant le chantier. Visiblement je n’étais pas le seul à avoir eu cette idée. Une foule compacte arpentait gaiement les espaces inondés de lumière de ce nouveau temple du shopping. Je fus frappé par la jeunesse des visiteurs, jeunes gens branchés et jeunes femmes apprêtées avec soin. Je réalisai alors que ces commerces étaient entourés de nombreuses résidences abritant tant des célibataires démarrant leur vie professionnelle que des familles avec de jeunes enfants, mais aussi de bureaux où transitent journellement employés et cadres dynamiques. Ce secteur de Metz, autrefois désolé, s’était métamorphosé et peuplé en très peu de temps. Ce sera bientôt un quartier animé et joyeux.

Cette population va-t-elle se contenter d’une vie dédiée à l’ivresse de la consommation, ou voudra-t-elle se mettre en quête du chemin qui mène à la vraie vie et à la joie parfaite ? Et nous, ce chemin, leur en tracerons-nous la direction ? Nos clochers attireront ils leur regard ? Nos sonneries dominicales frapperont-elles leurs oreilles ? Plus important : saurons-nous trouver les mots justes, formuler les propositions adéquates ? Il est plus facile de rester sur sa montagne que de descendre dans la vallée. Le confort de l’entre soi a ses avantages. D’habitude en certitude, on finit par s’auto-suffire. Un grand défi est à nos portes : faire monter ceux qui sont en bas, mais en grimpant avec eux, et en grandissant de cet effort partagé. Ce serait goûter la vraie joie de l’annonce en attendant la vraie joie de Noël.

Nicolas Brucker