Soutenir l'Eglise
Trouver ma paroisse
Espace Membres

« Grâce à l’amour du Seigneur, nous ne sommes pas anéantis ! »

Nous venons de célébrer, dans la simplicité, la naissance du Sauveur. Certes, nous n’avons jamais connu de si petites assemblées lors des offices de Noël, mais il y eut beaucoup de ferveur et la joie de vivre l’intimité d’une ESPERANCE partagée. Une fois de plus, au cœur de la nuit de ce monde, dans le flot des informations inquiétantes, une Bonne Nouvelle a retentie ! Et en ce début d’année civile nous pouvons faire nôtres les mots du prophète Jérémie dans ses Lamentations (3. 21-24), et être, comme lui, dans l’ESPERANCE : « Voici ce que je redis en mon cœur, et c’est pourquoi j’espère : Grâce à l’amour du Seigneur, nous ne sommes pas anéantis ; ses tendresses ne s’épuisent pas ; elles se renouvellent chaque matin, – oui, ta fidélité surabonde. Je me dis : « Le Seigneur est mon partage, c’est pourquoi j’espère en lui. » Espérer parce que nous sommes aimés !

A Noël, nous avons entendu cette Bonne Nouvelle d’un Dieu venu au milieu de nous, parce qu’Il nous aime ! Nous ne pouvons pas garder cela pour nous ! Nous ne pouvons pas être ou demeurer anéantis face aux circonstances actuelles, comme ceux qui n’ont pas d’Espérance

« CE QUI ETAIT depuis le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché du Verbe de vie, nous vous l’annonçons. Oui, la vie s’est manifestée, nous l’avons vue, et nous rendons témoignage : nous vous annonçons la Vie Eternelle qui était auprès du Père et qui s’est manifestée à nous. Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons à vous aussi, pour que, vous aussi, vous soyez en communion avec nous. Or nous sommes, nous aussi, en communion avec le Père et avec son Fils, Jésus Christ. Et nous écrivons cela, afin que notre joie soit parfaite. » (1Jean I, 1-4)

La joie de cette Espérance sera donc parfaite, si nous ne gardons pas notre ESPERANCE dans notre poche, si nous savons reconnaitre que, dans les ténèbres de ce monde, Dieu est présent… sa Lumière brille : Jésus-Christ, Fils de Dieu, notre Sauveur ! Qu’en ce temps de Noël et en ce début d’année, Jésus le Christ, lumière intérieure, répande sur nous sa paix. Elle est bienveillance et ouvre à un changement de notre vie. Alors s’élève en nous comme un élan intérieur, qui nous pousse à l’Espérance. Et nos lèvres ne peuvent garder le silence, notre cœur se sait aimé. Et voilà que s’accomplit en nous la volonté de son Amour !

Abbé Mathieu Schiebel +, votre Curé