Paroisse de Jouy aux Arches

Paroisse de Jouy aux Arches

Eglise-Jouy-aux-Arches-histHistorique de l’église

Construite en 1700

Tout commença le 16 avril 1676.

L’archevêque d’Embrun, évêque de Metz, Georges d’Aubusson de la Feuillade, n’en finissait pas d’accabler le pauvre curé de Jouy : « Deux cents quatre vingt quinze fidèles, mais quand en aurez vous terminé de les entasser dans votre église comme harengs dans une tonne ? Attendez-vous qu’ils désertent le lieu saint ».C’était le glas de la vieille église de Jouy-aux-Arches. Celle-ci avait été profanée en 1493, par un faux curé polygame (il avait épousé plusieurs femmes au cours d’un voyage en Lombardie ). On le brûla par justice au grand soulagement d’une population indignée, après qu’il eut volé vases et livres sacrés. Mais la vieille église a la vie dure. Il faut attendre la visite de Monseigneur de Coislin en 1698, et le 24 juillet 1699 celle de Charles Gransjean, échevin à l’hôtel de ville de Metz pour voir enfin les travaux commencer.

Gaspar Bradefer, curé de Jouy-aux-Arches lors des travaux de construction, décéda le 20 janvier 1704.

L’église fut partiellement détruite pendant les combats de la libération de Metz en automne 1944 ; la toiture était défoncée, l’intérieure était dans un piteux état et il ne restait plus un seul vitrail intact. Après la libération un baraquement en bois servi de lieu de culte jusqu’à la fin des travaux de restauration.

L’intérieur se présentait d’une manière très austère comparé à l’état de l’église d’avant la guerre ; le plafond a été rabaissé, les lustres, les peintures murales, les boiseries, ……tout a disparu. Mais aujourd’hui, la restauration entreprise permet d’aprécier un nouvel intérieur et de magnifiques vitraux.

Remarque en ce qui concerne le début de la paroisse de Jouy : D’après Marcel LUTZ «La Moselle gallo-romaine» 1991.
Il est possible qu’un certain nombre de travailleurs, occupés à la construction de l’aqueduc, aient constitué la population d’une agglomération, dont le-nom ne figure ni dans l’itinéraire d’Antonin, ni dans la table de Peutinger, mais dont il est question sous le nom de Gaudiacum dans une charte du mai 20 mai 745, datée d’Andemach et par laquelle l’évêque de Metz, CHRODEGANG, donnait à l’abbaye de Gorze, récemment fondée par lui, divers biens dont l’église construite à Jouy-aux-Arches en l’honneur de Saint André (cartulaire de Gorze, éd. D’Herbomez, t.II, des Mettensia, fasc. l, p.3). Cependant aucun texte antique ne fait mention de Gaudiacum, dont l’existence est d’autant plus hypothétique qu’exception faites de l’aqueduc, on n’a trouvé jusqu’ici aucune substitution romaine sur le territoire de Jouy.

Mots clés

Lieux de cultes

Les prêtres et le diacre

Père Cédric Triponey

curé de la Communauté de paroisses Notre-Dame de l’Aqueduc,
administrateur de la Communauté de paroisses de la Croix Saint Clément.
Tél. 06 73 80 65 93
abbecedric@gmail.com

 

Père Jean-Christophe Thibaut

Aumônier de la Maison de Retraite à Gorze,
Prêtre coopérateur de l’archiprêtré du Val de Metz
154, rue de la Meuse 57680 Gorze
Tél. 03 87 38 49 94
jcthibaut@orange.fr

Jean-Marie Bour, diacre

Tél. 03 87 60 53 21

Les personnes relais

Ancy :     Mme  Michèle SCHUNKE
Tél : 03 87 30 90 12

Arry :      Mme  Elisabeth GLAIRET
Tél : 03 87 52 87 37

Ars :        Mme Monique ESSER
Tél : 09 54 69 70 64

Corny :    Mme Madeleine STRYJAK
Tél : 03 87 52 80 96

Dornot :   Mme Françoise COULETTE
Tél : 03 87 30 91 46

Gorze :    Mme Marie-Thérèse MANSON
Tél : 03 87 52 00 55

Jouy :      Mme Monique FRIANT
Tél : 03 87 60 84 86

Novéant : Mme Christiane LENCZNAR
Tél : 03 87 69 94 95