Belle fête pour St Vincent

Belle célébration pour la fête traditionnelle de l’église Saint-Vincent, fête qui s’était éteinte en 2015.

 

Saint-Vincent de Saragosse, Saint-patron de la ville et diacre martyr du IVe siècle, était jadis fêté à la chapelle située au cimetière. Bravant le froid, !’ensemble des familles des villages environnants convergeaient vers ce point pour participer à une messe.

 

 

 

 

 

En 2001, un groupe de Faulquinois (Remy FONTAINE, Rene FLOSSE, Claude STEITZ, Georges BLANCHARD, Jean SUDRES, Marc CHEVALIER et Roger KIRCH) et de Créhangeois (Roman KUBIAK, Patrick KUBIAK et Edmond MARION) fondent la Confrérie Saint-Vincent qui, en tenue d’apparat, participe à la célébration de la messe dominicale. A cette occasion est béni le vin de la nouvelle année, et est offert un verre de l’amitié.

 

En 2002, à la demande du Père Paul WEBER et du Grand Chancelier de la Confrérie Roman KUBIAK, Monseigneur Pierre RAFFIN, évêque de Metz, bénit la statue de Saint­ Vincent, protecteur des vignerons et des maraichers, utilisée pour les cérémonies et qui orne la chapelle. Celle-ci a été réalisée par Eric SCHMUCK et financée par les commerçants et les entreprises de la ville de Faulquemont.

Saint Vincent, diacre, né au Ille siècle, à Huesca, petite cite espagnole au pied des Pyrénées est cruellement torturé en 303.
Saint Vincent de Saragosse et de Valence est ainsi le premier martyr espagnol.

Aujourd’hui, le 22 janvier coïncide avec le moment capital du cycle végétatif de la vigne. C’est un moment de  changement, comme en témoignent les proverbes : « A la Saint-Vincent, le vin monte aux sarments, s’il gèle il en descend.
A la Saint-Vincent, l’hiver se reprend ou se casse les dents.

(texte tiré de celui du Conseil de Fabrique de Faulquemont)

Partager