La visite des Mages à l’Enfant de la crèche

Le soir béni de NOEL, l’ange invitera tout d’abord les bergers, marginaux et pauvres de l’époque, rappelant de fait que les « pauvres resteront prioritaires aux yeux de Dieu ».

Avec la venue des Mages, qui sont en fait des savants venus d’Orient, nous découvrons que la venue du Sauveur concerne l’humanité entière. Animés d’une conviction profonde, quant à trouver un « roi qui devait naître », ils viendront d’Orient. La Tradition leur donnera un nom, et ils offriront au Christ des cadeaux dignes de « son rang » : de l’or, de l’encens, et de la myrrhe.

Pour autant, le sauveur venait de naître dans un lieu éloigné des regards indiscrets, faute de place dans la salle commune.

La Ste Famille de Bethléem nous rappelle qu’aujourd’hui encore des familles errent au cœur de notre monde, sans toit et sans sécurité, exposées à toute sorte de danger.

Il est doux de penser que chacune d’entre elles pourraient avoir un toit…Mais dans les faits, comment vivons-nous la présence à l’Etranger, même lorsqu’on est chrétien.

D’Orient ils sont venus, et ils sont venus lui rendre hommage. Nos mains n’offrent plus ces présents précieux, mais notre cœur pourra continuer de témoigner de notre raison d’aimer et d’espérer car Dieu ne nous abandonnera pas.

En ces temps complexes, demandons au Seigneur d’ouvrir notre cœur à l’Esprit Saint, pour qu’il nous donne de discerner la manière de témoigner en vérité.

Bonne fête de la « Manifestation » et bonne fête aux chrétiens orthodoxes qui vont fêter NOEL prochainement.

Abbé Sébastien DOUVIER Curé-Archiprêtre de Faulquemont +