• Sainte Réparate

    Martyrisée à 15 ans à Césarée de Palestine. Son corps serait arrivé à Nice dans une barque guidée par une colombe et fleurie de roses, de lys et de palmes. Nice s’en souvient et la vénère avec fidélité.

  • Saint Denis de Paris

    Le patron de Paris et de la Seine-Saint-Denis fut sans doute le premier évêque de la capitale de la France. Il meurt martyr vers 250 ou 270 et est enseveli là où s’élève la basilique de Saint-Denis.

  • Saint Bruno

    Il avait tout pour faire une belle carrière d’universitaire ecclésiastique, ce fils d’un riche marchand des bords du Rhin.

  • Saint Gérard de Brogne

    Il commença d’abord par la carrière des armes, mais quand son père mourut, il décida de se faire bénédictin, s’initia à la vie monastique à Saint-Denis, près de Paris, et fonda une abbaye sur son domaine familial.

  • Saint Wilfrid d’York

    Depuis les invasions anglo-saxonnes, l’Eglise était divisée comme le pays.

  • Sainte Fleur

    ou Flor ou Flora. Fille d’un seigneur d’Auvergne, elle entra très jeune à l’hospice que les chevaliers de Saint Jean de Jérusalem avaient à Beaulieu dans le Quercy

  • Saint André Kim

    Il fut le premier prêtre coréen, et le premier prêtre martyr durant les quatre grandes vagues de persécutions qui se succédèrent en Corée de 1839 à 1867.

  • Saint Joseph de Cupertino

    Joseph Desa est né à Cupertino dans les Pouilles (Italie) dans une famille très pauvre où il reçut une éducation très pieuse de sa mère qui était tertiaire de saint François.

  • Saint Janvier

    Il vient en tête de la cinquantaine de patrons célestes que les habitants de Naples se sont donnés.

  • Saint Silouane

    Syméon Ivanovitch Antonov était un robuste charpentier d’un village de Russie centrale.