Je confie au Seigneur tous les gens morts seuls dans ces conditions de pandémie, mais aussi mon ami Patrick Augusto Lopes, parti pour un monde meilleur le 30 janvier de cette année, et les défunts de ma famille (Muller-Perrin). Qu’Il protège les gens de ma famille ainsi que les soignants et toutes les personnes qui travaillent encore pour nous aider.