Soutenir l'Eglise
Trouver ma paroisse
Espace Membres

Prier à la cathédrale

Prier à la cathédrale

La cathédrale est entièrement un lieu de prière. Sa beauté architecturale, sa pierre jaune et chaleureuse issue des carrières de Jaumont, sa hauteur sous voûte de 42 mètres, qui en fait la troisième cathédrale de France, après Beauvais et Amiens, sa nef étroite et sa hauteur nous poussent à suivre les colonnes et à regarder vers le haut. Les architectes de cette cathédrale nous ont ainsi amenés à porter notre regard vers la lumière qui traverse ses vitraux. Savez-vous que vous êtes dans la cathédrale qui a la surface vitrée la plus importante d’Europe, quasiment un terrain de foot à la verticale ! Physiquement vous êtes amenés à faire l’expérience de l’élévation vers la lumière dont la source est le soleil, symbole de l’expérience spirituelle et de la rencontre mystérieuse et intime avec Dieu. Cette expérience qui ouvre les sens, le cœur et l’âme est toujours possible. Des milliers et des milliers de personnes l’ont vécue dans ce lieu incroyable depuis des siècles.

Ainsi toute la cathédrale en croix latine est un lieu de prière. Les offices liturgiques quotidiens (8h40 prière des Laudes, 9h messe, 9h30 : office de Tierce), et ceux populaires comme les vêpres du 15 août nous redisent que la prière se partage et elle rassemble un peuple.

Le parcours spirituel du chanoine Robert Fery qui se trouve sur les totems nous invite à déambuler pour nous nourrir des symboles et des réalités de ce lieu de foi. Vivre une marche, un pèlerinage dans la cathédrale pour entrer progressivement dans la prière.

Notre cathédrale comporte aussi des espaces privilégiés pour prier seul, en silence.

La chapelle du Saint-Sacrement

chapelle Villon

Dans la chapelle du Saint-Sacrement, je peux prendre un temps avec le Seigneur, qui est là, présent réellement dans son eucharistie. Les vitraux de Jacques Villon me font méditer. La première baie à gauche illustre l’Exode, avec la Pâque et l’Agneau pascal, préfigurant le Fils de Dieu offert pour le salut de l’humanité. La deuxième verrière illustre la sainte Cène. Au milieu de ses apôtres, Jésus institue l’eucharistie, pain de Vie, pour le pèlerinage terrestre de son Église. C’est aussi le dernier repas du Seigneur. La troisième verrière, dans l’axe de la chapelle, est consacrée à la Crucifixion. Le saint sacrifice de Jésus sur la Croix est actualisé chaque fois que nous célébrons la messe. La présence priante de Marie nous rappelle la puissance de l’espérance face aux ténèbres du péché et de la mort, la mission de la Femme debout – stabat Mater – et de la Mère de Dieu dans les situations les plus désespérées. Les Noces de Cana occupent la quatrième verrière. Jésus change l’eau en vin : il permet à la vie d’être célébrée jusqu’au bout (Jean 2, 1-11), symbole de l’alliance indéfectible entre Dieu et l’Homme. La dernière verrière est consacrée au rocher de l’Horeb, frappé par Moïse pour en faire jaillir une source (Exode 17, 6). Les sacrements sont source de vie, où je reçois la grâce du Christ. Par les sacrements et la prière, cette grâce me purifie, me sanctifie, me renouvelle, transforme mon âme dans la beauté et la bonté, et m’annonce ma résurrection. Depuis le Vendredi saint, la grâce coule à jamais sur le monde, du côté ouvert de Jésus sur la Croix, dans la victoire de l’amour et de sa vie ressuscitée célébrée à Pâques, victoire de Dieu et de l’Homme en Dieu.

Notre-Dame de Bon Secours

Beaucoup viennent aussi en pèlerinage, déposer un cierge, un lumignon, au pied de Notre-Dame de Bon Secours. Cette Vierge toute habillée de blanc nous accueille, juste en face de l’entrée principale. Là, dans le silence, monte la prière du peuple de Dieu à Notre-Dame, Mère de Dieu, mère des douleurs. Nous l’appelons à notre secours. Elle est là depuis des siècles, attentive à chacun et chacune d’entre nous, partageant nos angoisses les plus profondes. Elle nous rassure, elle nous apaise, elle nous offre son Fils, le Prince de la Paix. Et nous repartons plein d’espérance. Dans cet espace de prière, nous percevons l’intensité de la foi et de l’espérance de l’Église autour de celle qui la représente le mieux. Marie est son nom. Marie est Notre-Dame de Bon Secours.

[/vc_column_text]

Logo orange

ŒUVRE DE LA
CATHÉDRALE

logo-maitrise

MAÎTRISE DE LA
CATHÉDRALE

orgue trif

ORGUES DE LA
CATHÉDRALE

office-tourisme-metz-2

OFFICE DE TOURISME
DE METZ

Archi-Metz-centre

ARCHIPRÊTRÉ
DE METZ-CENTRE

logo-tourisme-et-loisirs-2017-300x293

PASTORALE DU
TOURISME ET DES LOISIRS