Conférence musicale sur sainte Thérèse de Lisieux

Vasperviller, église Sainte-Thérèse

Conférence musicale sur le thème : Le visage de Thérèse de Lisieux à travers les yeux d’Elisabeth Catez

Redécouvrir la vie et la « petite voie » de Thérèse de Lisieux à travers le témoignage d’une contemporaine dijonnaise qui devint elle-même carmélite.

Dans l’espace audacieux et révolutionnaire de l’église Sainte-Thérèse de Vasperviller, où se rencontrent quatre volumes dessinés par l’architecte Carl Litzenburger, les différentes parties de la conférence alterneront avec des pièces musicales exécutées à différents endroits de l’édifice.

Résumé de la conférence :

Sous-titré « Histoire printanière d’une petite fleur blanche », l’ouvrage Histoire d’une âme permet d’apprendre ce qu’est la « petite voie » de Thérèse de Lisieux : ce chemin d’humilité et d’absolu confiance en la Miséricorde divine. Tout de suite après la mort de Thérèse de Lisieux le 30 septembre 1897, sa soeur Pauline (Mère Agnès) proposa de faire publier l’ensemble de ses écrits en un seul volume. Publié pour la première fois en septembre 1898, Histoire d’une âme connut un tel succès que dès 1899 une seconde édition eut lieu. Vers avril 1899, une jeune dijonnaise de 18 ans découvre ce livre… Elisabeth Catez est une personnalité à Dijon : pianiste virtuose qui obtint son premier prix de conservatoire à l’âge de 14 ans (1894) et qui joua seule devant Gabriel Faure l’une des pièces désignée comme la plus difficile du répertoire à l’époque. Même si elle continue de jouer du piano pour les salons dijonnais, Elisabeth Catez veut devenir carmélite. Cependant, face au refus de sa mère, elle doit attendre sa majorité (1901). Alors intérieurement elle est initiée à la vie carmélitaine en lisant le Chemin de la perfection de Thérèse d’Avila. Puis avec la découverte de Histoire d’une âme qui influença sa vie et ses écrits. À travers ses écrits de jeunesse où Elisabeth Catez évoque sa lecture de Histoire d’une âme. À travers les yeux de cette adolescente dijonnaise pleine d’ardeur se dessine le visage de la carmélite normande récemment disparue. Aussi nous vous proposons de redécouvrir Thérèse de Lisieux à partir des écrits d’Elisabeth Catez qui deviendra soeur Elisabeth de la Trinité. Cette redécouverte originale de la vie et des écrits de Thérèse de Lisieux nous permettra d’envisager ce qu’elle peut, encore aujourd’hui, nous apporter.

Entrée gratuite, libre participation.

Type : Conférence