Saint Joseph honoré dans l’archiprêtré de Morhange

À l’occasion de la clôture du jubilé diocésain pour les 800 ans de la cathédrale, célébrée à Metz le 24 mai 2021, lendemain de la Pentecôte, Mgr Lagleize a promulgué les nouvelles orientations pastorales Pour une Église missionnaire en Moselle.

À l’état expérimental depuis 2018, ce texte est appelé à devenir la base de la vie chrétienne dans le diocèse de Metz avec l’objectif d’une mise en œuvre concrète de cette dynamique missionnaire.

Au cours de la célébration, l’évêque a procédé à la consécration du diocèse à saint Joseph. Il l’a confié à la protection paternelle du père adoptif de Jésus. Il a désigné quatre églises portant le vocable de saint Joseph comme sanctuaires pour l’organisation de pèlerinages et comme lieux de dévotion particuliers à l’intention de saint Joseph.

Une plaque, mentionnant le décret de l’évêque érigeant l’église comme sanctuaire diocésain a été remise à chacun des quatre prêtres des églises concernées au cours de la célébration de clôture du 24 mai 2021.

Dans l’archiprêtré de Morhange, c’est l’église saint Joseph de Frémestroff qui a été choisie pour devenir un sanctuaire diocésain et l’abbé Anani Epiphane Ayih-Akakpo, chargé de la mise en place.

Dimanche 6 juin 2021, une quinzaine d’hommes, dont l’abbé Grégoire Corneloup, curé-archiprêtre de Morhange, ont participé à un pèlerinage au tout nouveau sanctuaire diocésain de Frémestroff.

Partis de Morhange avec une halte à la chapelle Saint-Blaise du Klausenberg (paroisse de Grostenquin), ils ont parcouru vingt kilomètres et marché pendant cinq heures. Ce pèlerinage a été ponctué de temps de silence, de textes de méditation autour de Patris Corde, lettre apostolique du pape François à l’occasion du 150ème anniversaire de la déclaration de saint Joseph comme patron de l’Église universelle, de partages fraternels et de découvertes culturelles.

Ces hommes ont pu se mettre à la suite de saint Joseph, protecteur de la Sainte Famille. La journée s’est terminée par les vêpres.

À Frémestroff, l’abbé Epiphane, curé de Grostenquin, avait choisi le dimanche 13 juin 2021 pour présenter officiellement la plaque érigeant son église comme sanctuaire diocésain et invité toutes les paroisses de l’archiprêtré à participer à un office vespéral en l’honneur de saint Joseph.

L’abbé Corneloup et l’abbé Epiphane avaient pris place dans le chœur de l’église pour la prière des vêpres. Grâce à un grand nombre de choristes de différentes paroisses du secteur pastoral, la célébration a été rehaussée avec entrain et enthousiasme, ce qui a permis une prière fervente et participante de l’assemblée, venue nombreuse en ce jour de grande fête.

Le curé de Morhange a donné lecture de la Parole, puis l’abbé Epiphane s’est exprimé pour faire l’éloge de st Joseph, “patron de l’Église universelle“, “qui n’a pas cherché à plaire aux hommes, mais à Dieu seul“, “un homme discret et fidèle”  choisi par Dieu pour élever Jésus et veiller sur lui avec Marie, “un modèle pour l’Église et pour chaque baptisé“, faisant référence aux paroles de Mgr Lagleize, ou encore à celles du pape François qui a souhaité placer l’année 2021 sous le patronage de saint Joseph. “Un modèle de confiance qui nous rappelle que tous ceux qui, apparemment, sont cachés ou en “deuxième ligne” jouent un rôle inégalé dans l’histoire du salut“.

L’abbé Corneloup a dévoilé la plaque fixée sur le mur de l’autel de saint Joseph sous les applaudissements et une joie partagée.

La célébration s’est poursuivie avec la prière du diocèse à saint Joseph appelant à devenir “missionnaires de la lumière du Christ” et le cantique de Marie, le Magnificat que toute l’assemblée a entonné avec foi.

Une grande joie pour l’abbé Epiphane, qui l’a exprimée à la fin de la célébration pour dire la mission de ce nouveau sanctuaire, qui aura à le faire vivre et à proposer des temps de spiritualité en vue d’attirer les futurs pèlerins. Une proposition est déjà avancée et aura à se faire connaître.

À la fin de l’office, le curé de Grostenquin a remercié l’archiprêtre de Morhange pour sa présence à ses côtés, la chorale pour son accompagnement, ainsi que toutes les personnes présentes pour leur participation, tout spécialement celles qui avaient fait le déplacement de tout l’archiprêtré.

En guise de conclusion, le curé de Morhange a pris la parole pour évoquer la marche des hommes depuis Morhange jusqu’au nouveau sanctuaire à laquelle il a participé. Il en a profité pour remercier de l’accueil reçu à Frémestroff et à la chapelle Saint-Blaise du Klausenberg.
La partie conviviale a clôturé l’événement autour de l’église, où toutes les personnes se sont rassemblées pour la dégustation des pâtisseries et autres boissons offertes pour l’occasion.

Un événement d’archiprêtré qui a permis de faire plus ample connaissance, d’envisager l’avenir pour certains, une occasion de se revoir pour d’autres qui s’étaient perdus de vue et d’évoquer des temps forts passés.

Une rencontre particulièrement amicale et une joie palpable, une fierté, du choix diocésain de la promotion de leur église pour tous les paroissiens, qu’ils soient venus de près ou de loin.