Les diacres apprennent à mieux connaître l’Islam

Une quarantaine de diacres et épouses de diacres, en présence de notre évêque, Mgr Philippe Ballot, se sont rassemblés le samedi 9 juin 2024 au Grand séminaire de Metz dans le cadre de leur journée de formation. Celle-ci avait pour thème : Catholiques et musulmans, quelles relations ? Pour une meilleure connaissance de l’Islam.

La commission d’animation des diacres, conduite par André Viville, délégué diocésain au diaconat, avait invité pour approfondir ce thème l’Imam Mohamed Hicham Joudat, président de la Grande Mosquée de Metz, et l’abbé Jean-Émile Corso, directeur du Service diocésain pour les relations avec les Musulmans.

Après un premier exposé historique sur la naissance de l’Islam, rappelant que cette religion a pour but de permettre aux personnes croyantes de la comprendre et de la pratiquer, mais aussi de protéger la vie, la raison, les biens et l’honneur, c’est-à-dire la dignité de chacun, l’Imam Joudat a insisté sur les trois grands domaines de l’Islam : le credo, avec les six piliers de la foi musulmane, les cinq piliers qui assurent la stabilité et la constance de la foi du croyant, les règles morales et de comportement.

Dans un second temps, il a abordé un certain nombre de questions qui lui avaient été posées : comment l’Islam est aujourd’hui structuré ? Comment devient-on imam ? Le voile est-il un signe religieux ? Quel statut de la femme en Islam et des relations hommes-femmes ? Le dialogue entre les instances officielles des cultes ? Comme s’explique la radicalisation ? Comment la communauté s’exprime-t-elle par rapport à une actualité qui ne l’épargne pas ? L’Imam Joudat a su donner des réponses claires et ouvertes au dialogue et à l’enrichissement mutuel. Après une présentation de la future Grande Mosquée de Metz, voulue comme un projet cultuel et culturel, la journée s’est poursuivie autour d’un repas partagé au sein du Grand séminaire.

Oser la rencontre pour vivre le dialogue

L’après-midi, c’était l’abbé Jean Corso qui prenait la parole pour présenter les rencontres qu’il vit et forment un socle de dialogue. Il a cité également quelques textes de Vatican II comme la constitution Lumen gentium n°16, Nostra Aetate n°3 ou encore l’encyclique du pape Paul VI Ecclesiam suam, qualifiée d’ »encyclique du dialogue ». Il a insisté sur l’importance de la rencontre des autres et l’ouverture au dialogue riche et fécond.

Cette journée riche tant dans les réflexions que dans les rencontres, s’est achevée à la chapelle de la Maison diocésaine où Mgr Ballot a présidé l’eucharistie du dixième dimanche du temps ordinaire. Comme chaque année, les diacres et leurs épouses ont apprécié ce temps de formation et de retrouvailles.

Partager