Les enjeux du voyage du Pape en Hongrie

Pour son 41e déplacement, du 28 au 30 avril 2023, le pape François se rendu à Budapest, capitale hongroise, pour trois jours de visite.

Au programme annoncé par le Saint-Siège : une rencontre avec le premier ministre hongrois Viktor Orban, mais aussi avec des réfugiés, des jeunes et des représentants de l’Église locale. La devise de ce voyage est : « Le Christ est notre avenir ».

« Accueillant l’invitation des autorités civiles et ecclésiales, le pape François effectuera un voyage apostolique en Hongrie du 28 au 30 avril 2023 ; il se rendra dans la ville de Budapest« , a déclaré le Saint-Siège le 27 février 2023.

Le Pape avait foulé le sol hongrois quelques heures en 2021 mais cette courte escale n’avait pas été considéré comme une visite d’État. Du 12 au 15 septembre, il s’était rendu en Europe centrale ; d’abord à Budapest, la capitale hongroise pour célébrer la messe finale du 52e Congrès eucharistique international en présence de centaines de milliers de personnes, puis en Slovaquie. Outre sa rencontre avec les représentants du Conseil œcuménique des églises (COE), et les communautés juives de Hongrie, il avait à cette occasion rencontré le Premier ministre, Viktor Orban. Dans son discours de clôture, il avait rendu hommage à une nation « attachée à ses racines » et avait appelé les Hongrois à « être ancrés et ouverts, enracinés et respectueux« .

39 % de catholiques hongrois

Sur les 9 730 000 habitants que composent le pays, seuls 39 % de la population se déclare être catholique et 11 % protestant (cf. chiffre du dernier recensement enregistré en 2011). Avec le régime communiste, le niveau de la pratique religieuse a baissé. Le pays n’a pas de religion officielle. Cependant, depuis novembre 2022, les églises incitent les fidèles à déclarer leur appartenance religieuse.

Deux ans après sa première visite, le Pape retrouvera les Hongrois. Il a prévu pas moins de cinq discours. Sur invitation de la présidente de la République, Katalin Novak, le Pape se rendra au palais Sandor, puis rencontrera le Premier ministre Viktor Orban. S’en suivront deux rendez-vous, l’un avec les autorités dans l’ancien couvent des Carmélites, l’autre avec les évêques et les prêtres et séminaristes hongrois au sein de la cocathédrale Saint Étienne de Hongrie. Avec ses 96 mètres de haut, l’édifice est connu pour être le plus grand monument religieux de Hongrie.

Pauvres et réfugiés, deux thématiques débattues

Il commencera la journée du samedi 29 avril par une visite privée aux enfants aveugles de l’Institut Bienheureux László Batthyány-Strattmann.

La rencontre samedi 29 avril avec les pauvres et les réfugiés en l’église Sainte Élisabeth de Hongrie, une sainte bienfaitrice connue pour sa dévotion et sa charité. La Hongrie a été le point de passage des migrants – principalement des Syriens, des Irakiens et des Afghans – dans l’Union européenne en 2015, qui prenaient la route des Balkans. Le pays avait fermé ses frontières. Par ailleurs, la Hongrie a une frontière commune avec l’Ukraine. En avril 2022 – quelques semaines après le début de la guerre en Ukraine – lors d’un entretien privé, le Pape avait rencontré, au Vatican, le Premier ministre Viktor Orban et lui avait exprimé sa reconnaissance pour l’accueil des réfugiés ukrainiens fuyant la guerre ; environ 34 000 réfugiés ayant demandé le statut de protection temporaire en 2023, la Hongrie ayant mis en place un travail de protection et d’accueil de réfugiés. La tension entre les deux hommes est de notoriété publique. Ils ont des visions diamétralement opposées de l’accueil des migrants. Depuis le début de son pontificat, la question de l’accueil des migrants est un thème cher au pape François. Dans les autres événements du samedi, le Pape rencontrera les jeunes au stade Papp László Budapest Sportaréna, puis, en privé, les membres de la compagnie de Jésus à la nonciature apostolique.

Le Pape célébrera dimanche 30 avril la messe sur la place Lajos Kossuth et, dans l’après-midi, il rencontrera le monde académique et de la culture à la faculté d’informatique et de sciences bioniques de l’université catholique Péter Pázmány.

Pour des raisons de santé, le Pape, 86 ans, concentrera sa visite à Budapest. Son prédécesseur, le pape Jean-Paul II, est allé à deux reprises en Hongrie en 1991 et 1996 où il s’était notamment rendu pour le millénaire de l’abbaye bénédictine de Pannonhalma, près de Gyor. L’édifice est un haut lieu symbolique entre les catholiques et les orthodoxes.

Le programme du voyage

Vendredi 28 avril 2023

ROME – BUDAPEST

08h10 Départ en avion de l’aéroport international de Rome/Fiumicino pour Budapest
10h Arrivée à l’aéroport international de Budapest
10h Accueil officiel
11h Cérémonie de bienvenue sur la place du Palais Sándor
11h30 Visite de courtoisie à la présidente de la République au Palais Sándor
11h55 Rencontre avec le Premier ministre
12h20 Rencontre avec les autorités, la société civile et le corps diplomatique dans l’ancien monastère des Carmélites
17h Rencontre avec les évêques, les prêtres, les diacres, les personnes consacrées, les séminaristes et les agents pastoraux dans la co-cathédrale Saint-Étienne

Samedi 29 avril 2023

BUDAPEST

08h45 Visite privée aux enfants de l’Institut Bienheureux László Batthyány-Strattmann
10h15 Rencontre avec les pauvres et les réfugiés dans l’église Sainte-Elisabeth de Hongrie
16h30 Rencontre avec les jeunes à la Papp László Budapest Sportaréna
18h Rencontre privée avec les membres de la Compagnie de Jésus à la nonciature apostolique

Dimanche 30 avril 2023

BUDAPEST – ROME

09h30 Messe sur la Place Kossuth Lajos
16h Rencontre avec le monde académique et de la culture à la Faculté d’informatique et de sciences bioniques de l’Université catholique Péter Pázmány
17h30 Cérémonie de congé à l’aéroport international de Budapest
18h Départ en avion de l’aéroport international de Budapest pour Rome 
19h55 Arrivée à l’aéroport international de Rome/Fiumicino

 

Sources : Site CEF et site officiel du Vatican

 

Partager