Secours catholique : une journée pour co-construire le projet de délégation

Une soixantaine de bénévoles, accueillis et salariés du Secours Catholique de Meuse-Moselle se sont retrouvés le 24 mars dernier pour affiner le nouveau projet de délégation des années à venir. Béatrice Daub, bénévole à Phalsbourg, et Annick Teinturier, bénévole à Verdun, reviennent sur cette journée.

Nous avons mis à plat les réponses au questionnaire préalablement envoyé par internet, et en avons fait une synthèse par petits groupes .  Chacun a pu s’exprimer selon son expérience vécue, en laissant parler son cœur. Nous avons listé en priorité ce qui nous semblait important : appeler à la fraternité et la vivre ?  favoriser la participation de tous ? agir contre la pauvreté en partenariat ? Nous avons réfléchi à ce qui manquait parmi  les points abordés, puis le résultat de ces synthèses a été transmis à tous.

Nous avons mis à plat les réponses au questionnaire préalablement envoyé par internet, et en avons fait une synthèse par petits groupes .  Chacun a pu s’exprimer selon son expérience vécue, en laissant parler son cœur. Nous avons listé en priorité ce qui nous semblait important : appeler à la fraternité et la vivre, favoriser la participation de tous, agir contre la pauvreté en partenariat. Le repas convivial a conforté les liens et les échanges.

Je retiens de cette journée l’accent mis sur la mise en commun après les carrefours, et l’occasion donnée à chacun de s’exprimer. La confection d’un mandala géant dans la cour l’après-midi, avec des éléments floraux et picturaux, a pris son sens : accueillir dans la beauté. Je vais à ces journées pour recevoir et me laisser porter. Cela me vient comme une respiration. Le 24 mars m’a ressourcée et me porte dans ma vie. Je sens que je fais partie d’un groupe.

Partager