Rencontre diocésaine des curés

Mardi 15 novembre 2022, les curés du diocèse étaient invités pour une rencontre autour de Mgr Philippe Ballot et de Mgr Jean-Pierre Vuillemin au grand séminaire de Metz. Au menu : les visites pastorales, l’année Sainte-Thérèse et la gestion des presbytères.

De nombreux curés de diocèse étaient présents pour cette rencontre avec Mgr Philippe Ballot. Après le café d’accueil, ce fut le temps de l’office de tierce.

Mgr Ballot a ouvert la session en revenant sur l’Assemblée plénière des évêques à Lourdes, en insistant sur la chance de la fraternité pour les prêtres, comme lieu d’échange et de partage. « Ces épreuves actuelles peuvent nous aider à aller au plus profond de notre vocation sacerdotale.« 

Il redit son intention de visiter chaque archiprêtré et de rencontrer tous les prêtres, pour porter ensemble la mission. Les orientations, c’est un cap, une direction, sans être un carcan.

Lors de la rencontre, un point a été effectué sur la visite des presbytères. Bertrand Duquesnois a ainsi présenté une étude menée au cours de l’année en cours, sur les 105 presbytères occupés par un prêtreQuatre points d’attention ressortent de cette étude : la séparation privé/public pose problème dans un tiers des cas (cuisine commune pour la paroisse et l’antenne paroissiale) ; la sécurité (des bâtiments parfois isolés, nombre de personnes qui ont des clés) ; la question du chauffage (avant même la crise actuelle) ; le financement des travaux, compliqué pour une répartition entre paroisses ou avec le prêtre résident. Du côté du chauffage, le ressenti de Bertrand Duquesnoy montre que les presbytères sont généralement moins chauffés que les maisons, avec souvent des volumes importants à chauffer. La crise énergétique va imposer des changements. Au niveau des travaux, une méthode de répartition des frais en fonction du nombre d’habitants est largement proposée entre les paroisses. 

Une deuxième séquence a porté sur l’année thérésienne lancée dans le diocèse à l’occasion des 150 ans de la naissance de la sainte carmélite. Catherine Négovanovic a présenté les jalons pour cette année, avec un grand rassemblement le 1er octobre 2023 dans la paroisse Sainte-Thérèse de Metz, et d’autres événements qui auront lieu également dans cette paroisse, ou encore au Carmel de Plappeville. Pour le 1er octobre 2023, une célébration de conclusion serait proposée l’après-midi, avec un office de vêpres, avec des personnes venant de tout le diocèse. 

De son côté, Géraldine Caps a présenté diverses propositions du Service de la pastorale du tourisme et des loisirs : dépliants pour présenter les églises, Route des crèches, expositions…

Apres la pause, une discussion s’est engagée sur la confirmation, sur la dynamique des années collège dans la cadre de la confirmation en sixième ou en cinquème. Les curés concernés par cette expérimentation ont pris la parole pour dire comment se vivait cette proposition.

Diverses informations ont suivi, avant que Mgr Ballot ne conclut la matinée en présentant son application du motu proprio Traditiones Custodes. Un unique rite est désormais promulgué. Il n’y aura ni mariage, ni baptême ni confirmation dans le rite tridentin. L’eucharistie sera célébrée de manière régulière sous la responsabilité de Mgr Krujien, avec deux prêtres intervenants. Mgr Ballot rappelle que l’autorisation est soumise à l’acceptation du concile, ce qui n’est pas toujours le cas. 

La rencontre s’est achevée par un déjeuner au grand séminaire.