Pèlerinage diocésain à Assise et Rome

Du dimanche 10 au vendredi 15 octobre 2021, quarante pèlerins se sont envolés pour l’Italie à l’occasion d’un pèlerinage présidé par Mgr Jean-Pierre Vuillemin, administrateur apostolique, et organisé par le Service diocésain des pèlerinages. Le thème de ce pèlerinage était l’occasion de relire l’encyclique Laudato Si’ du pape François à travers la spiritualité de saint François d’Assise.

Le Service des pèlerinages a préparé la thématique avec le diacre permanent Didier Rance, historien, ancien directeur national de l’Aide à l’Église en détresse (AED) et membre de la commission pontificale “Nouveaux martyrs”. Cette proposition était l’occasion de redécouvrir l’encyclique Laudato Si’, cinq ans après sa parution. Anne-Sophie Vaxelaire, référente écologie pour le diocèse, a également contribué à la réflexion pour la préparation de ce thème.

Arrivés dimanche en fin de journée au pied de la colline de la vieille ville d’Assisse, les pèlerins se sont installés au couvent San Pietro pour vivre cette semaine de réflexion, de partage et de prière dans la ville de saint François. Les jours suivants, ils ont pu découvrir les hauts lieux de spiritualité de cette ville. La basilique Saint-François, de style gothique italien, voulue par le pape Grégoire IX après la canonisation de François. La basilique Sainte-Claire, de style roman ombrien, qui conserve la croix du couvent de saint Damien. La cathédrale saint Ruffin, lieu du baptême de saint François. Puis, le couvent Saint-Damien. C’est en ce lieu que saint François entendit le Christ de la croix de style byzantin lui demander de réparer son Église. La majestueuse basilique Sainte-Marie-des-Anges, de style baroque, qui sert d’écrin aux inestimables reliques que sont le portioncule (qui signifie petite portion) et la cellule où François est mort. Mais, au-delà des bâtiments architecturaux, ce fut surtout la découverte, pour les pèlerins mosellans, de ces grandes figures de spiritualité que sont saint François et sainte Claire.

Les pèlerins ont également eu une chance unique de visiter, avec fra Carlo, la bibliothèque de saint François où ils ont pu admirer la première lettre authentique que saint Francois avait reçue du Pape (1227).

Pour leur quatrième journée de pèlerinage, les participants ont passé la journée au couvent de Laverna, où saint François avait reçu les stigmates. Ils ont ensuite terminé la journée par le chemin de croix en forêt.

Éclairés par les interventions régulières de Mgr Vuillemin et de Didier Rance, les pèlerins ont pu s’imprégner de ce souffle unique que l’on ressent dans la vieille ville de l’Ombrie. Après cinq jours passés dans cette région de l’Italie, le jeudi après-midi, les pèlerins ont regagné la capitale italienne pour préparer le chemin du retour. La journée du vendredi, dernier jour du pèlerinage, était consacrée à la découverte de la ville éternelle.