Lancement de la première phase du synode sur la synodalité dans les diocèses

Ce dimanche 17 octobre 2021, le pape François invite toute l’Église à ouvrir le premier temps du synode sur la synodalité, à travers un temps de prière lors des messes dominicales.

Dans notre diocèse, une messe présidée par Mgr Vuillemin sera célébrée à 10h en la cathédrale et toutes les paroisses de Moselle sont invités à vivre cette démarche en communion. Des propositions liturgiques ont été envoyées à chaque paroisse.

Retrouver les éléments pour la messe d’ouverture : Messe-pour-louverture-du-Synode-21-10-17

Le pape François a ouvert ce même synode le week-end dernier à Rome, par une première assemblée et une messe à la basilique Saint-Pierre. Au cours de cette messe, il a redonné, dans le cadre de l’homélie, quelques repères pour la marche commune à vivre dans les prochains mois :

“En ouvrant aujourd’hui le parcours synodal, commençons par tous nous demander – pape, évêques, prêtres, religieux et religieuses, frères et sœurs laïcs – : nous, communauté chrétienne, incarnons-nous le style de Dieu, qui chemine dans l’histoire et partage les défis de l’humanité ? Sommes-nous disposés à vivre l’aventure du cheminement ou, par peur de l’inconnu, nous réfugions-nous dans les excuses du “cela ne sert à rien” ou du “on a toujours fait ainsi” ?

(…)

La Parole de Dieu nous ouvre au discernement et l’éclaire. Qu’elle oriente le synode, pour qu’il ne soit pas une “convention” ecclésiale, un colloque d’études ou un congrès politique, pour qu’il ne soit pas un parlement, mais un évènement de grâce, un processus de guérison conduit par l’Esprit. En ces jours, Jésus nous appelle, comme il l’a fait avec l’homme riche de l’Évangile, à nous vider, à nous libérer de ce qui est mondain, et aussi de nos fermetures et de nos modèles pastoraux répétitifs. Il nous appelle à nous interroger sur ce que Dieu veut nous dire en ce temps, et dans quelle direction il souhaite nous conduire.

Chers frères et sœurs, je vous souhaite un bon chemin ensemble ! Puissions-nous être des pèlerins amoureux de l’Évangile, ouverts aux surprises de l’Esprit Saint. Ne perdons pas les occasions de grâce de la rencontre, de l’écoute réciproque, du discernement. Avec la joie de savoir qu’alors que nous cherchons le Seigneur, c’est bien lui, le premier, qui se porte avec amour à notre rencontre.”

Le début d’un chemin synodal en diocèse

À partir de ce week-end prochain s’ouvre donc la phase diocésaine du synode, dans laquelle la parole est donnée à tous. C’est un temps d’écoute qui s’ouvre, dans lequel un temps de discernement sera lancé sur la manière dont nous vivons en Église cette dimension synodale et sur ce que l’Esprit nous inspire pour la suite de la vie de nos communautés.

Des personnes déléguées par l’administrateur diocésain, et les prêtres qui le souhaitent, vont constituer des petites équipes pour échanger autour de questions proposées par le secrétariat du synode. Ce travail d’écoute, de partage et de discernement sera ensuite partagé au plan diocésain, avant qu’une synthèse ne soit envoyé à la Conférence épiscopale française.