Messe des Rameaux et de la Passion 2021

Dimanche 28 mars 2021, malgré les mesures liées à la crise sanitaire, la messe des Rameaux et de la Passion a pu se tenir à la cathédrale, sous la présidence de l’évêque, Mgr Jean-Christophe Lagleize, entouré des chanoines du Chapitre cathédral et du supérieur du grand séminaire de Lorraine. 

Cette année, pas de bénédiction des Rameaux et de lecture au fond de la cathédrale, ni de procession rituelle. Pour cause de crise sanitaire, les mesures barrières ont limité les déplacements. Toutefois, une foule nombreuse était au rendez-vous, y compris du côté de la Maîtrise, puisque les plus jeunes d’entre eux ont pu, pour la première fois depuis un an, revenir chanter.

La liturgie s’est ouverte par la proclamation de l’évangile de l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem, dans l’évangile de saint Marc, avant que l’évêque ne s’avance vers la foule et ne passe dans les rangs pour bénir les rameaux.

La seconde partie de la liturgie consiste à une première lecture de la Passion, en saint Marc cette année. Dans son homélie, Mgr Lagleize a d’abord rappelé la chance de pouvoir se réunir aujourd’hui alors que l’an dernier nous étions confinés. “Depuis un an, pour beaucoup de nos contemporains se pose la question “où est-il ton Dieu ?” Les lectures du jour nous montrent que le Christ Jésus a traversé nos souffrances, a traversé nos morts. Comme le dit un déporté à un camarade qui l’interroge sur où est Dieu : “il est devant toi”. Là où rode la mort et où se tient la souffrance, Dieu est là et ne nous abandonne pas. Le Christ est présent, et prend même le visage des souffrants, des mourants et celui de ceux et celles qui savent poser des gestes de partage, de compassion et d’espérance.

Ce fut ensuite le temps de la liturgie eucharistique et le temps d’envoi, en ouverture de la Semaine sainte, où les différents offices sont réaménagés en termes d’horaires à cause du couvre-feu. Le Jeudi saint sera célébré à 16h, sans adoration eucharistique, le Samedi saint à 16h avec un office de vigiles (pas de veillée pascale). Dès ce mercredi, à 10h, la cathédrale sera à nouveau le lieu d’un grand rassemblement : celui de la messe chrismale, avec le presbyterium et la bénédiction des saintes huiles.