Projet diocésain : « Une Église de disciples-missionnaires »

dossier-projetdio

À l’issue de la célébration d’ordination du 24 juin 2018, l’abbé Didier Schweitzer, chancelier du diocèse, a donné lecture du décret de Mgr Lageize promulguant le nouveau projet pastoral. Si le titre, Une Église de disciples-missionnaires, est assez général, le sous-titre (Projet pour une conversion pastorale et missionnaire de l’Église en Moselle) précise la visée. Pour cela, Mgr Lagleize, après avoir entendu et travaillé avec ses différents conseils, propose plusieurs axes de travail.

Les points essentiels du texte du projet diocésain

 L’esprit du projet

L’Église est par nature missionnaire depuis les temps apostoliques. Le concile Vatican II le rappelle dans le décret Ad Gentes et déjà en 2000, à travers son Projet pastoral diocésain, ce désir missionnaire est affirmé dans notre diocèse. Mais l’intention de Mgr Jean-Christophe Lagleize est d’amplifier cet élan comme il l’a mentionné dans sa lettre pastorale de septembre 2016 Pour une Eglise de disciples-missionnaires et l’a rappelé lors de la dernière messe chrismale. D’où la nécessité d’engager un renouvellement de l’organisation pastorale au service d’une plus grande communion et d’une mission plus audacieuse.

Ce renouvellement passe avant tout par une conversion pastorale et missionnaire, tant personnelle que communautaire. Elle n’est pas d’abord un effort à produire que le fruit de l’Esprit Saint qui nous communique la Parole faite chair, le Christ, qui nous permet de faire toutes choses nouvelles. Cette conversion remet en cause nos modes de fonctionnement et appelle à faire confiance à la grâce donnée dans l’intimité vécue avec le Christ.

Mais cette conversion n’a de sens que si elle vécue en équipe, où chacun, selon ses charismes apportent sa pierre à la construction commune. La mission ne peut se réduire à ce que tel ou tel acteur pastoral aime ou considère comme prioritaire pour lui. Elle est menée collégialement entre prêtres, diacres et laïcs et dépasse les capacités d’un acteur pastoral isolé. Cette équipe est appelée à devenir une équipe d’animation pastorale (EAP) au service de toutes les communautés de paroisses de l’archiprêtré. Cette EAP aura comme objectif premier de mettre en œuvre les sept missions fondamentales définies pour l’ensemble du diocèse, dans un esprit de communion avec l’évêque et de collaboration avec les services diocésains. D’un contenu précis et d’une stabilité objective, elles feront l’objet d’un appel officiel et seront constitué en « offices », pouvant être confiées à des fidèles laïcs reconnus compétents ou idoines. Il s’agit d’assurer des missions pour la pastorale de l’initiation chrétienne, pour la pastorale des jeunes et des vocations, pour la pastorale des familles, de la diaconie, de la santé et du handicap, en termes de formation et de dialogue pour une plus grande ouverture au monde (politique, social, culture).

Cette mission d’EAP sera proposé dans le cadre d’un archiprêtré, territoire stable pour la mission, avec une équipe à taille humaine pour privilégier une vraie et féconde collaboration. L’archiprêtre en sera l’animateur et privilégiera le soutien d’activité missionnaire qui rayonne sur tout le territoire et non en ramenant toutes les activités vers le centre de l’archiprêtré. Au contraire, le projet de conversion missionnaire vise à responsabiliser les communautés localement pour que la joie de l’évangile soit annoncée dans la proximité.

Pour une mise en œuvre concrète

La seconde partie du texte précise les éléments afin de faciliter la mise en œuvre concrète de la réorganisation pastorale. En voici les principaux points :

L’archiprêtré, composé de plusieurs communautés de paroisses, à vocation à rester stable dans le temps, à taille humaine pour permettre une animation concertée sur un territoire humain cohérent. Le travail d’animation transversale est assumé par l’archiprêtré, tout en respectant l’identité propre de chaque communauté de paroisses, qui reste le lieu de proximité et de travail, permettant de valoriser les initiatives locales des paroisses.

Cette équipe d’animation pastorale est constituée des prêtres (archiprêtre, curés, prêtres coopérateurs, vicaires), diacres et ALP en mission sur l’archiprêtré, ainsi que laïcs bénévoles missionnés. Ces membres assument collégialement les missions de l’Église, qui se déploient dans les communautés de paroisses selon les possibilités et spécificités de chacune. Chaque mission transversale est portée plus particulièrement par un ou plusieurs membres de l’équipe d’archiprêtré, en lien avec les services diocésains et les mouvements. Le responsable d’une mission veillera à ce que les membres des équipes des communautés soient formés et en capacité d’assumer leur mission. Les membres de l’EAP bénéficieront du soutien de l’équipe pour prendre le temps de se former, de vivre des temps de repos et de retraite.

Sept missions, constituées en sept offices, sont portées collégialement comme prioritaire pour l’activité d’évangélisation. Il s’agit de :

  • La pastorale de l’initiation chrétienne, à tous les âges de la vie, en lien avec le Service diocésain de la Catéchèse, du Catéchuménat et de l’Enseignement religieux, ainsi que de la Direction diocésaine de l’Enseignement religieux.
  • La pastorale des Jeunes et des vocations, en lien avec le Service diocésain pour l’évangélisation des jeunes, le Service diocésain des Vocations, le Service diocésain des Servants d’autel, la Direction diocésaine de l’Enseignement catholique et des mouvements de jeunes.
  • La pastorale des familles, en lien avec le Service diocésain et les mouvements familiaux.
  • La mission de la diaconie, en lien avec le Service diocésain de la Charité, la Caritas Moselle et les mouvements et associations de solidarité.
  • La pastorale de la santé et des personnes handicapées, en lien avec le Service diocésain et les mouvements tournés vers ces personnes.
  • La mission de la formation, avec tous les services selon les besoins, avec le Service de la formation du diocèse et le Service de la liturgie.
  • La mission du dialogue et de l’ouverture au monde, en lien avec le Service diocésain de la Mission universelle, du Service de la pastorale du tourisme et des loisirs, du monde de la culture et avec les Services en lien avec les autres confessions et religions.

L’archiprêtre, éventuellement soutenu par un assistant pastoral, veille à la cohésion de l’équipe et valorise des lieux de ressourcement ainsi que les temps forts spirituels. Il assure la coordination de la communication, les liens avec les conseils de fabrique, la mutualisation éventuelle avec les archiprêtrés voisins.

La charge des curés reste celle prévu par le droit canon, comme pasteur propre de la (ou les) communautés de paroisses dont il a charge d’âme. Il collabore avec les membres de l’équipe d’archiprêtrés dans la mise en œuvre des missions transversales et constitue autour de lui une équipe de coordination pastorale (ECP). Il nomme une ou plusieurs personnes relais au sein de chaque paroisse.

Ces personnes nommées par le curé reçoivent une lettre de mission de ce dernier, qui précise la durée du mandat et une formation adaptée. Elles ont pour mission de faire vivre la pastorale sur leur paroisse, notamment en veillant à la qualité de la vie de prière, aux personnes malades ou éprouvées, en assurant une bonne communication avec le conseil de fabrique et les élus, en encourageant des initiatives de liens fraternels et de solidarité.

Suscité par le curé, elle se compose de quelques membres représentant les différentes communautés. Ces derniers l’aident dans l’organisation pastorale, dans le discernement des personnes à appeler et dans la mise en œuvre d’un esprit missionnaire sur le territoire.

Téléchargez la brochure :

Le projet dans le diocèse :