Synode des Jeunes : le document de base pour les discussions est prêt !

Fruit d’un cheminement déjà long, le document de travail de la XVe Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques, programmée au Vatican du 3 au 28 octobre, a été publié le 19 juin.

Dès le mois de février 2017, le Pape François annonçait la tenue d’un synode international sur le thème « les jeunes, la foi et le discernement vocationnel ». Dans un premier temps des acteurs de la pastorale des jeunes et des vocations, ainsi que les jeunes eux-mêmes, ont été invités à répondre à un questionnaire. Puis des synthèses des réponses ont été collectées à Rome et retravaillées en vue de fournir aux pères synodaux cet instrument de travail.

L’introduction présente d’abord concrètement l’enjeu majeur du Synode : il faut considérer que « prendre soin des jeunes » est une mission centrale de l’Église ! Cela correspond à une attente forte des jeunes. Car, en premier lieu, ils désirent une « Église authentique, moins institutionnelle, et plus relationnelle, capable d’accueillir sans juger préalablement, amie et proche, accueillante et miséricordieuse ».

« Reconnaître, Interpréter, Choisir ».

Le texte est structuré en trois parties :

  • La partie n°1, intitulée « Reconnaître : l’Eglise à l’écoute de la réalité » intègre une analyse sociologique et anthropologique réussie, tous les éléments importants concernant la vie des jeunes sont pris en compte. On retrouvera par ailleurs les thématiques chères au Pape François autour de la question de la famille, des études et du travail mais aussi une description de la difficulté actuelle des jeunes à poser des choix.
  • La partie n°2, « Interpréter : la foi et le discernement vocationnel » est plus spirituelle, commence par un éclairage biblique inspirant sur la jeunesse. On pourra particulièrement se réjouir de l’approche très large donnée au sens du mot vocation avec une définition qui permet de bien clarifier le terme, ce qui était attendu. On notera particulièrement le chapitre 4 sur « l’art de l’accompagnement » qui décline la notion d’accompagnement dans toutes ses dimensions.
  • Dans la partie n°3 « Choisir : trouver des chemins modes de conversion pastorale et missionnaire » on retrouve toute la dynamique missionnaire donnée par le Pape François et sa vision d’une « Église du dialogue » qui met au centre la « culture de la rencontre ».

Le document synodal se conclut avec une réflexion sur la sainteté, puisque «la jeunesse est un temps pour la sainteté » proposée comme un « horizon de sens accessible à tous les jeunes ».

Céline CLAUDE