Metz: conférence sur la laïcité avec Marc Guidoni

À l’occasion de sa conférence donnée le 22 mai au Grand Séminaire de Metz, Marc Guidoni, juriste et secrétaire général de l’AFOCAL, est venu relever le défi de répondre à la question : « La laïcité fait-elle de l’État un ennemi des religions ? »

En France, selon une enquête IPSOS , seulement 19% de la population pense qu’une personne croyante est susceptible d’être un meilleur citoyen et 61% de la population pense que les religions font plus de mal que de bien . Comment en est-on arrivé là?

Après avoir retracé l’histoire de la laïcité, à travers les grands événements depuis la Révolution, Marc Guidoni a voulu déconstruire quelques idées reçues comme « être athée c’est être laïc » ou « la laïcité est une valeur républicaine”. Il a ensuite défini dans quelle mesure la laïcité intervient dans les différents espaces républicains. En effet, si au sein de l’espace administratif, les agents de l’État se doivent d’être neutres, dans l’espace privé, partagé et social, l’expression des convictions religieuses est possible tant qu’elle ne s’oppose pas à la sécurité des citoyens et à l’ordre public. Comme le rappel l’article 1 de la Loi de 1905 : “La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public.”

À la fin de son intervention, Marc Guidoni a interpellé les participants en les invitant à s’interroger : “Que faites-vous de votre liberté religieuse ?”. La laïcité permet au citoyen d’exprimer ses convictions religieuses… À lui de se saisir de cette opportunité !