Lourdes 2018 : Dieu ne peut que donner son amour

Pour la 4ème journée du pèlerinage des jeunes à Lourdes, les 460 mosellans ont pu sentir, à travers les témoignages, dans la méditation du Christ dans son chemin de croix ou par la réception du sacrement de la réconciliation que Dieu veut se donner, comme maître de la vie et source de toute charité.

En matinée, les jeunes se sont rassemblés dans l’église de l’Immaculée-Conception où fut célébrée la messe, présidée par Mgr Lagleize. Une messe où l’évêque a redis combien nous sommes tous appelés à vivre la sainteté, chacun à sa mesure, selon les dons reçus.

A partir de là, les collégiens ont pu participer avec quelques lycéens au témoignage de trois jeunes accueillis au sein du Cenacolo, une structure de réinsertion pour des jeunes ayant connu de graves difficultés (addiction à la drogue, tentative de suicide etc.) Les témoins ont dit combien l’amour de la vie prend le dessus et les aide à se reconstruire malgré leur parcours.

D’autres lycéens ont participé à une rencontre au pavillon d’accueil pour les personnes handicapées, animé par l’OCH (Office chrétien pour les handicapés), tandis qu’un dernier groupe allait à la rencontre de l’hospitalité de Lourdes, afin de mieux connaître tout le travail magnifique fait par des milliers de bénévoles tout au long de la saison pour bien accueillir les personnes âgées ou malades qui viennent en pèlerinage dans la cité mariale.

Dans l’après-midi, les collégiens ont reçu une catéchèse sur le sens de l’eau à Lourdes, avant la proposition facultative de vivre l’expérience des piscines. De leur côté, les lycéens ont suivi une catéchèse sur le chemin de croix, avant de le vivre effectivement dans la montagne sur le chemin des Espéluges.

En soirée, tous pourront recevoir le sacrement de la réconciliation à travers deux propositions adaptées à chaque tranche d’âge. Deux célébrations mais cette même conviction que le Seigneur se réjouit de voir un seul de ses enfants revenir de tout son coeur à lui. « Dieu ne peut que donner son amour, notre Dieu est tendresse« .