Sorbey : première messe de Sébastien Wenk dans son village natal

©Eric Reiter, photographe – https://www.facebook.com/ericreiterphotography/

Dimanche 25 octobre 2020, c’est entouré de sa famille et de ses amis que l’abbé Sébastien Wenk, ordonné prêtre le 27 septembre dernier en la cathédrale de Metz, a célébré sa première messe à Sorbey, son village natal.

Avant la célébration, les participants se sont retrouvés devant le domicile familial de Sébastien. Dans son mot d’accueil, l’abbé David Chaudey, curé de la communauté de paroisses et archiprêtre de Rémilly a redit son bonheur et l’honneur pour lui de l’accueillir : “Cher Sébastien quel bonheur et quel honneur pour moi de t’accueillir en ce jour comme jeune prêtre et comme confrère, entouré de ta maman et des membres de ta famille et tous ceux ici présent qui sont venus t’entourer de leur affection et de leur prière“.

Sébastien a ensuite revêtu les habits liturgiques, avec l’aide de sa maman et d’amis séminaristes, dont la chasuble offerte par le conseil de fabrique de Sorbey. L’abbé David Chaudey lui a ensuite offert un crucifix “signe à la fois de ton appartenance à Jésus Christ mais également signe du salut“.

Une procession s’est ensuite déroulée dans les rues de Sorbey, décorées de nombreuses fleurs en papier blanches et jaunes, pour se rendre à l’église Saint-Alban.

Le maire de la commune s’est adressé à l’abbé Sébastien Wenk avant que la procession n’entre dans l’église magnifiquement décorée pour l’occasion. Une belle surprise pour Sébastien qui n’avait jamais vu l’église de son baptême décorée de la sorte.

L’abbé David Chaudey s’est à nouveau adressé à l’assemblée avant le début de la célébration pour souhaiter la bienvenue à tous ceux qui avaient fait le déplacement pour cet événement particulier : famille, prêtres, diacres, séminaristes, paroissiens et amis de Sébastien.

La messe solennelle a été ponctuée par plusieurs moments forts dont l’homélie de l’abbé Jean-Christophe Meyer, l’un des premiers témoins du cheminement de Sébastien : “Je te vois encore arriver avec tes questions, avec ce désir profond qui grandissait en toi d’être prêtre“. En s’adressant à Sébastien, il a tenu à citer un passage de l’exhortation apostolique Evangelli gaudium du pape François : “Si quelque chose doit saintement nous préoccuper et inquiéter notre conscience, c’est que tant de nos frères vivent sans la force, la lumière et la consolation de l’amitié de Jésus-Christ, sans une communauté de foi qui les accueille, sans un horizon de sens et de vie.” Lui permettant ainsi de rappeler qu’en tant que prêtre, il est maintenant chargé de rappeler cette urgence à tous les fidèles et de poursuivre : “C’est le Seigneur qui est ta force. C’est le Seigneur qui t’aide à être uni à Lui pour que sa Parole parvienne au plus grand nombre. C’est le Seigneur qui t’apprend à faire de ta vie donnée un sacrifice de communion. […] Quand ta mission te paraîtra lourde et pénible, n’hésite pas à t’en ouvrir à tes frères. Et quand elle sera belle et stimulante, n’oublie pas, non plus, de partager tout cela avec ceux que tu rencontres, à les soutenir“.

Les intentions pour la prière universelle ont été lues par des proches de l’abbé Sébastien Wenk, qui a ensuite mené la liturgie eucharistique.

À la fin de la messe, est arrivé le temps des remerciements. L’abbé David Chaudey a remercié Sébastien et plus particulièrement sa maman, à qui il a remis des fleurs. Le président du conseil de fabrique a ensuite pu remercier tous ceux qui ont œuvré à la réussite et à la beauté de cette fête exceptionnelle ainsi que les municipalités de Sorbey et Bazoncourt et l’association Sorbey loisirs.

Pour terminer, l’abbé Sébastien Wenk a, à son tour, adressé ses remerciements et plus particulièrement à sa famille, à ses amis prêtres et diacres, aux conseils de fabrique de la communauté de paroisses, aux paroissiens et amis présents en l’église mais également grâce aux réseaux sociaux, ainsi qu’aux servants d’autel, à la chorale, à l’organiste et aux différents photographes. Il a également remercié ses frères de séminaire pour leur présence et a appelé à “prier pour eux et pour les vocations. Nous avons besoin de prêtres, notre Église a besoin de prêtres. Le Christ peut combler vraiment une vie, il peut la remplir. Que cela soit dans la vocation au mariage, dans la vocation à la vie religieuse ou dans le ministère sacerdotal.