Sarralbe : sacrement du pardon

Samedi 19 septembre 2020, vingt-quatre jeunes de l’archiprêtré de Sarralbe ont reçu le sacrement du pardon en vue de leur première communion. C’est encadrés par Véronique Nemsguers, animatrice laïque en pastorale (ALP) et responsable de la première communion, leurs catéchistes et quelques mamans qu’ils ont poussé les portes de l’église de Rech pour vivre une journée riche en enseignements et partages : découverte de la parabole de l’enfant prodigue et découverte d’un Dieu miséricordieux.

En carrefours, ils ont découvert ce qu’est un péché, mais aussi la demande de pardon, l’examen de conscience et la découverte de la présence de Dieu au sein de la Création, avec l’encyclique Laudato Si’ du pape François. Le tout avec des éclairages de l’abbé Francis Klaser, curé-archiprêtre de Sarralbe.

À midi, tout le monde s’est retrouvé pour partager un repas tiré du sac. Puis, l’après-midi les enfants ont pu se confesser auprès des abbés Francis Klaser et Alain Wecker, curé des communautés Saint-Jean-Baptiste des étangs de Rémering et Sainte-Cécile au pays des lacs de Puttelange. Pendant que les uns se confessaient, les autres jeunes confectionnaient des chapelets répétaient les chants qui seront repris lors de la célébration de la première communion.

Après avoir reçu le pardon du Seigneur, ils ont déposé une fleur dans un bassin d’eau bénite. Sur les pétales ils avaient pu écrire leurs péchés, et au contact de l’eau, la fleur s’est ouverte et les péchés écrits au crayon de papier se sont effacés.

Initialement, les célébrations étaient prévues dans le courant du mois de mai. Suite au confinement, de nouvelles dates avaient été proposées aux parents. Voici les dates et lieux des célébrations retenus : Willerwald les 20 et 27 septembre, Rech le 4 octobre, Sarralbe les 11 et 18 octobre, Val-de-Guéblange le 25 octobre.

Tout aura été chamboulé à cause du virus, mais pour tous ces enfants l’aboutissement de cette attente aura été une merveilleuse rencontre avec Jésus.