Messe de l’Assomption à la grotte de Clouange

Le 15 août, de nombreux paroissiens se sont rassemblés sur le site de la Grotte Notre-Dame de Clouange, pour une messe concélébrée par l’Abbé Jean Lenkey et l’Abbé Bernard Amouzou, assisté de Claude Undreiner, diacre permanent sur notre archiprêtré.

Le 15 août de chaque année est un rendez-vous important au cœur de l’été. En effet, la solennité en la fête de l’Assomption de la bienheureuse Vierge Marie permet non seulement aux catholiques du monde entier mais aussi à tous les chrétiens et à tous ceux qui le souhaitent d’accueillir cette merveilleuse fête de l’Assomption tant elle considère toute l’humanité. Oui, pour nous qui sommes dans l’allégresse parce qu’invité par Notre Seigneur Jésus-Christ à célébrer l’Eucharistie en l’honneur de la résurrection  de la Bienheureuse Vierge Marie.

Ensemble nous avons goûté à la Parole de Dieu qui nous a conduits dans un deuxième temps à communier au corps du Christ ressuscité. Le premier temps de cette célébration a été l’important et saisissant moment dans lequel Marie, Mère de Jésus, nous témoigne de tout son respect, de tout son amour pour son fils Jésus, pour son Seigneur par lequel et pour lequel, elle a été sa servante tout au long de son pèlerinage terrestre. Le nom de servante nous indique très précisément que Marie a témoigné auprès des Apôtres et de tous ceux qu’elle a rencontrée de son infinie et inébranlable confiance en Dieu son Sauveur. Jour après jour, Marie nous apprends à ouvrir généreusement nos mains, à ouvrir généreusement notre cœur pour accueillir Celui qui ne demande qu’à demeurer pour toujours en nos cœurs.

En effet, tout au long de son pèlerinage terrestre, Marie ne s’est jamais séparé de son Fils Jésus. Nous l’avons vu fuir en Egypte avec Jésus enfant. Adolescent, Jésus est emmené et accompagné par Marie à Jérusalem. Pendant trente ans à Nazareth, Marie a contemplé Jésus en conservant tout dans son cœur. Marie a ensuite suivi Jésus quand il a quitté la Galilée pour exhorter, pour évangéliser, pour encourager tous ceux qu’il a rencontré dans les villes et villages.

Pour nous tous, Marie a été la première des croyants à accueillir la Parole de Dieu et à monter au ciel. Marie a été la première à prendre Jésus dans ses bras quand il était encore petit. Marie, parce qu’elle a accueillie l’Evangile devient la première citoyenne du ciel.

Aujourd’hui comme à chaque 15 août, nous célébrons un grand mystère : celui de l’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie. Celle-ci nous est proposée comme un Chemin de Foi, un Chemin de Confiance. Ce chemin n’est autre que celui du Christ Jésus Notre Seigneur : « Personne ne va vers le Père sans passer par moi » Jn 14,6

Marie qui est : La première en chemin est aussi pour chacun d’entre nous tous : Témoin d’une espérance dans notre monde qui est plus que jamais troublée par tant d’événements tragiques, dramatiques et inhumains. Pour faire face à tous ces innombrables maux, Dieu notre Père, nous propose Marie et Jésus. Ils sont tous deux intimement liés, ils sont tous deux sous le signe du bien et du salut. C’est avec Marie par Jésus-Christ que Dieu notre Père sauve le monde.

L’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie nous invite à renouveler et à renforcer notre confiance en Jésus-Christ notre Seigneur. Au soir de notre pèlerinage terrestre nous seront jugés sur l’amour et uniquement sur l’amour. C’est par amour que nous naissons en notre monde et c’est par amour que nous retournons à Dieu notre Père. Au jour et à l’heure où nous quitterons cette terre seront notre Assomption.

Abbé Jean Lenkey, curé-modérateur de la Communauté de Paroisse Sainte-Famille de Justemont