Zimming : les enfants de chœur restaurent la sacristie

Depuis l’arrivée de l’abbé Franck Knorst, en 2018, la petite paroisse de Zimming qui n’avait plus d’enfants de chœur depuis vingt-sept ans en compte désormais ving-cinq. Âgés de 6 à 15 ans, ils se retrouvent deux fois par semaines pour chanter, jouer de la musique et mettre les arts au service de la Parole de Dieu. Grâce à eux, les messes ont trouvé un nouveau dynamisme et les paroissiens sont de plus en plus nombreux à venir dans la petite église de Zimming. Ils sont également à l’initiative de nombreux projets : partage de gâteaux ou de pain à la fin des offices, graines offertes aux paroissiens pour les aider à fleurir l’église et décoration des routes pour la fête Dieu.

Le dernier projet en date, réalisé entre deux messes et dans le plus grand secret, a été celui de la restauration de la sacristie. Envahie par l’humidité et les deniers coups de pinceaux remontant à 56 ans, elle était en piteux état. L’objectif premier des enfants était tout d’abord de repeindre les portes des placards.

Grâce à la confiance que leur a accordée l’abbé Franck Knorst, ils se sont finalement attaqués à une réfection totale : placards, murs et même plafond ont été repeints avec des dessins en référence à l’église et au village de Zimming mais aussi à la région : Jésus, saint Tarcisius (saint patron des servants d’autel), l’eucharistie, sainte Jeanne d’Arc, Marie, Joseph, la Très Sainte Trinité et, en cette année particulière du jubilé, la rosace de la cathédrale Saint-Étienne de Metz.

Aujourd’hui, ces jeunes servants d’autel sont fiers de leur travail d’équipe et ont la satisfaction d’une mission accomplie. Leur souhait : que les évêques, Mgr Lagleize et Mgr Vuillemin, viennent bénir leur travail.