Bouzonville : cérémonie des vœux en l’honneur du bénévolat

La traditionnelle cérémonie des vœux de la communauté de paroisses Saint Benoît s’est déroulée à l’espace Sainte-Croix de Bouzonville en présence des nombreux bénévoles qui s’investissent au service de l’église.

Un coup d’œil dans le rétroviseur

Lors de son discours d’accueil, le président du conseil de fabrique, Jean-Claude Muller a proposé à l’assemblée de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur. Il a ainsi rappelé les faits marquants de l’année écoulée. Il a d’abord évoqué le changement de berger qui est intervenu en septembre. La passation de pouvoir entre l’archiprêtre partant, Jean-Louis Barthelmé et le nouvel arrivant Sébastien Roch, a eu lieu à Alzing le 18 Septembre 2019.

L’autre événement fort a été durant la période de l’avent, la réception le samedi 21 décembre de la lumière de Bethléem sur la frontière, réception en grande pompe à l’église Saint Rémy de Leidingen en Sarre. Puis il y a eu la procession vers l’église Sainte Jeanne- d’Arc de Leiding en France où une messe franco-allemande avec animation musicale a été célébrée .

En appeler dix pour que un dise oui

L’abbé Sébastien Roch, a ensuite fait l’éloge des bénévoles qui investissent leur temps au service de l’église et des autres et a enchaîné avec la question : pourquoi le faisons nous ?

“Nous le faisons parce que nous sommes une équipe, une famille et en servant le seigneur nous servons les autres. Malheureusement, le manque de jeunes dans nos rangs se fait cruellement sentir et le renouvellement n’est pas assuré. Nous devons réagir !

N’hésitons pas à placer la barre un peu plus haut et redoublons nos efforts. Si nous n’assurons pas la relève nous serons amenés à disparaître. Nous serons remplacés par des vendeurs de rêve de merveilleux de spectaculaire en réalité d’illusions. Mes amis ne baissons pas les bras faisons la promotion de notre foi et de notre engagement et investissons nous dans la recherche cette relève indispensable.”

La vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille

Lors de son allocution, le maire de Bouzonville, Denis Paysant, a souligné le plaisir qu’il avait à travailler en étroite collaboration avec le conseil de fabrique. Il a rappelé que le pays qui connaît aujourd’hui des convulsions sociales interminables, a besoin de repères de stabilité et de dialogue. Il a précisé “La vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille, la paix n’est jamais éternellement acquise et pour la conserver il faut la cultiver entretenir le dialogue, le lien social .C’est là aussi un des rôles essentiel et déterminant des bénévoles.

Nouvel an, nouvel élan .Ne négligeons pas le bénévolat, ne baissons pas les bras, plaçons haut la barre dans nos efforts pour le perpétuer et inciter la jeunesse à assurer la relève.”