Grégoire Corneloup, nouvel archiprêtre à Morhange

L’église Saint-Pierre et Saint-Paul de Morhange était comble en ce dimanche 8 septembre 2019 pour accueillir le nouveau curé-archiprêtre de Morhange, l’abbé Grégoire Corneloup. Il est à présent en charge des trois communautés de paroisses suivantes : Notre-Dame du Feu de Morhange et de la Source de l’Albe (paroisses de Morhange, Racrange, Bermering, Virming, Neufvillage et Rodalbe), Bienheureux Frère Arnould de la Rotte (paroisses de Baronville, Landroff, Eincheville et Destry) et Saint-Médard de la Petite Seille (paroisses de Riche, Bellange, Haboudange, Lidrezing-Zarbeling, Achain et Conthil).

C’est l’abbé Patrick Bence, délégué de l’évêque, qui a installé officiellement le nouvel archiprêtre dans ses fonctions au cours d’une messe festive qu’il a présidée, aux côtés de l’abbé Corneloup, de l’abbé Jean-Marie Glanc et de l’abbé Épiphane Ayih-Akakpo, ainsi que de plusieurs prêtres du diocèse.

Après la procession d’entrée et la mise en place de tous les acteurs dans le chœur de l’église, l’abbé Bence a souhaité la bienvenue aux fidèles, aux familles, aux amis présents et a transmis les salutations de Mgr Lagleize à la communauté rassemblée, avant de présenter le nouveau pasteur et collaborateur choisi par l’évêque pour l’aider à « gouverner, sanctifier et enseigner les communautés chrétiennes reçues en charge aujourd’hui même« .

Ordonné prêtre à Metz en 2008, l’abbé Corneloup vient d’Argancy, près de Metz. Il revient du diocèse de Beauvais où il y a passé un an. Il appartient à la Fraternité des Missionnaires de l’Amour de Jésus, composée de prêtres et de familles qui se rassemblent dans la spiritualité du frère vietnamien Marcel Van. Bon nombre d’entre eux étaient d’ailleurs présents dans l’assemblée, aux côtés d’un groupe de communiants et d’enfants de la paroisse. Chacun tenait à la main une lettre qu’ils sont venus déposer au pied de l’autel pour former le mot MERCI qu’ils ont entouré de leurs lumignons pour remercier l’abbé Grégoire d’avoir accepté sa mission auprès des enfants et des autres paroissiens.

Les clés de l’église ont été symboliquement remises au nouveau pasteur par le premier adjoint, René Tottoli, représentant le maire de Morhange, au nom de tous les maires des différentes communautés, afin que « notre église devienne votre église« .

Puis est venu le moment important de la remise de la lettre de nomination de Mgr Lagleize au nouveau pasteur par le délégué de l’évêque qui en a donné lecture devant l’assemblée. Par celle-ci, l’évêque de Metz nomme l’abbé Grégoire Corneloup curé-archiprêtre de Morhange, chargé des communautés de paroisses Notre-Dame du Feu de Morhange et de la Source de l’Albe, Bienheureux Frère Arnould de la Rotte et Saint-Médard de la Petite Seille, pour une période de 6 ans.

L’abbé Corneloup est chargé « d’enseigner, de sanctifier et de gouverner les communautés chrétiennes qui lui sont confiées dans une dynamique missionnaire car il est urgent d’éveiller les fidèles à la notion de communauté et de travailler ensemble à l’échelle de l’archiprêtré » avec l’aide des différentes équipes, animateurs et bénévoles pour mener à bien la nouvelle réorganisation pastorale promulguée par l’évêque le 24 juin 2018.

Après avoir accepté sa mission de pasteur, le nouvel archiprêtre a été invité à venir signer la profession de foi et le serment de fidélité.

La remise de l’évangéliaire a marqué le début du temps de la liturgie de la Parole. Le délégué de l’évêque l’a ainsi confié au nouveau curé, missionné pour « proclamer l’Évangile avec foi, l’enseigner avec fidélité, le vivre avec joie dans les différentes communautés de paroisses« .

A suivi la proclamation solennelle de l’Évangile par le nouveau curé de Morhange.

Dans son homélie, le délégué de l’évêque, l’abbé Patrick Bence a souligné que le prêtre est celui qui guide la communauté vers le Christ et vers le Père, à l’image du bon pasteur. Se laisser habiter par l’élan missionnaire qui doit guider non seulement les pasteurs dans leur mission, d’aller chercher jusqu’à la dernière brebis égarée, mais aussi tout un chacun au titre de son baptême est une priorité pour la construction d’une Église de disciples-missionnaires.

La charge pastorale est symboliquement liée à la prise de possession des lieux dédiés à l’exercice de son ministère. Guidé par le délégué de l’évêque, le nouveau curé s’est arrêté devant le siège de la présidence, c’est là que le nouveau pasteur exercera la charge de guider le peuple chrétien et présidera les futures célébrations liturgiques. Il s’est ensuite arrêté devant le tabernacle, lieu de conservation des hosties consacrées qui seront distribuées aux malades et aux mourants, puis devant le baptistère, lieu de célébration du baptême qui marque l’entrée dans l’Église et enfin devant le confessionnal, où se donnera le sacrement de pénitence et de réconciliation.

Le délégué de l’évêque a ensuite présenté au nouveau prêtre ses collaborateurs au niveau de l’archiprêtré : l’abbé Jean-Marie Glanc, prêtre coopérateur de l’archiprêtré, l’abbé Épiphane Ayih-Akakpo, curé des Communautés de paroisses Saint-Blaise des Neuf Collines et Notre-Dame du Calvaire du centre mosellan, ainsi que l’animatrice laïque en pastorale (ALP) Élisabeth Houpert. Il a également fait mention de l’équipe de coordination pastorale, de l’équipe d’animation de l’archiprêtré, des conseils de fabriques et de tous les bénévoles eux aussi appelés à collaborer avec le nouveau pasteur.

Différents orateurs ont pris la parole à la fin de la célébration. L’abbé Patrick Bence a donné la parole au représentant du maire, M. René Tottoli, qui s’est exprimé au nom de tous les élus pour souhaiter la bienvenue à l’abbé Grégoire, à l’occasion de la « nouvelle page de notre vie paroissiale qui vient de s’ouvrir« . Il a souligné « qu’en ces temps troublés, il s’agit d’être présent sur les multiples lignes de fractures qui traversent notre société et l’importance d’une collaboration fructueuse en vue de créer une société plus juste« , « une tâche immense, mais exaltante » a-t-il encore ajouté.

Ce fut au tour du président du conseil de fabrique, M. René Blaise, de présenter ses souhaits de bienvenue au nom des conseils de fabrique des trois communautés. Il a rappelé les tâches qui incombent à ses membres dans les domaines économique, administratif et patrimonial.

Élisabeth Houpert, ALP en charge des enfants et des jeunes, a également pris la parole pour saluer le nouveau pasteur avec lequel elle aura à collaborer au sein des différentes équipes dans le cadre de la nouvelle réorganisation pastorale.

À la fin de la célébration, le nouveau curé s’est présenté devant l’assemblée pour remercier tous ceux qui avaient organisé et participé à l’événement, une cérémonie qu’il a trouvée emprunte d ‘une « grande intériorité« , témoignage que toute l’assemblée était à ses côtés et avait partagé avec ferveur les différents moments de son installation dans ses nouvelles fonctions.

Le nouvel archiprêtre s’est ensuite lui-même présenté. Natif de Charente, il a été ordonné prêtre en 2008 en la cathédrale de Metz. Hasard de la vie : Morhange ne lui est pas inconnue, son arrière grand-père, médecin militaire était présent pendant la bataille de Morhange. Il vient d’Argancy et fait partie de la Fraternité des Missionnaires de l’Amour de Jésus, une fraternité de baptisés aux états de vie différents. Il veut s’impliquer dans le projet d’une Église de disciples-missionnaires là où il vient d’être nommé par son évêque. Décrit par ses amis comme prêtre « ne restant pas enfermé dans son presbytère« , il sera très souvent « de sortie« , là où sa charge l’emmènera, car ce qui l’intéresse avant tout c’est de vouloir « travailler pour le bien commun au service de tous avec le souci de l’annonce de la Bonne Nouvelle sous forme de quatre verbes : L’aimer (Jésus), s’aimer, semer et servir« .

Il s’est encore rendu devant l’autel de la Vierge du Feu, patronne de l’église de Morhange et de la communauté de paroisses pour placer son ministère au service de Marie, afin que tous puissent découvrir l’amour de Dieu.

À l’occasion du verre de l’amitié préparé par le conseil de fabrique, l’abbé Grégoire a pu rencontrer ses paroissiens venus des quatre coins de l’archiprêtré et avoir de fructueux échanges dans une ambiance chaleureuse. Les enfants, ceux de ses amis en particulier, ont eux aussi voulu être de la partie et ont contribué à apporter une réelle note de fraîcheur à cette belle célébration.