Hayange : coordination pastorale autour de la fête de l’Assomption de la Vierge Marie

Ce jeudi 15 août 2019, l’abbé Gérard Schaeffer a présidé les festivités de l’Assomption pour la communauté de paroisses Saint-Jean-XXIII du Berceau du fer : la messe communautaire le matin à 10h30 à l’église St-Martin, l’après-midi le chapelet à 15h au pied de la statue de Notre-Dame d’Hayange, en soirée la procession dans les rues de Ranguevaux.

Messe à l’église St-Martin

En matinée, les fidèles laïcs se sont réunis à l’église St Martin d’Hayange pour vivre la solennité de l’Assomption de la Vierge Marie, autour de l’autel de Marie fleuri de bougies porteuses de nombreuses intentions de prières… La fête de l’Assomption de la Vierge Marie, célébrée concerne « l’avenir » des baptisés et de l’humanité : elle annonce « la victoire du Christ » sur tout le mal, en écrasant la Tête de Satan.
« Marche avec nous Marie, sur nos chemins de foi, ils sont chemins vers Dieu », c’est par ce chant que l’assemblée à communier et prier avec Marie, signe d’espérance.

Chapelet sur la côte des Vignes

L’après-midi à 15h, une vingtaine de pèlerins ont gravi par la petite route vers la côte des vignes qui domine de 208 mètres la vallée de la Fensch. Au pied de Notre-Dame d’Hayange, ce sont les mystères glorieux qui ont été récités au cours du chapelet : la Résurrection, l’Ascension, la Pentecôte, l’Assomption de Marie, le Couronnement de Marie. « Marie est un pont d’amour entre le ciel et nous, elle manifeste sa présence maternelle en nos vies et nous apprends « corps et âme » la sainteté. » C’est au milieu des promeneurs que prières et chants sont montés vers Marie, accueillie comme Mère et Reine au ciel, pour le total accomplissement du Royaume de Dieu au ciel et sur la terre…

Procession à Ranguevaux

En soirée, à partir de 20h, depuis l’église St-Barthélémy de Ranguevaux, la procession s’est mise en marche, précédée par la statue de « Santa Maria » portée tout au long du parcours par des amis de la paroisse.
Prières et chants ont rythmé l’itinéraire depuis la rue des Prés, en passant par le rue du Moulin, de la Cueillerotte, du Haut chemin, de Neufchef jusqu’à la place de la République. La procession était jalonnée par six reposoirs préparés par les habitants du village.
L’équipe liturgique a égrené les lectures, écoutées avec attention par les villageois aux fenêtres des maisons. Un café préparé par les membres du conseil de fabrique a scellé la fraternité en Christ et Marie, soutenue par la présence des pères Gérard et Waldemar qui ont remercié les familles du village pour la préparation des reposoirs.

Voilà une journée du 15 août vécue en communauté de paroisses autour de la fête de l’Assomption de Marie qui nous aide par la communion, la prière du chapelet, la procession à habiter notre humanité corporelle en recevant la force de vivre ensemble un projet pastorale partagé : croire que Marie est entrée avec son corps et son âme dans la gloire de Dieu. Et notre espérance, c’est son destin, qui ne se limite pas à trouver le bonheur auprès de Dieu, mais d’amener notre prochain à l’accueillir.