La chapelle Saint-Hubert d’Entrange en lice pour le Prix Pèlerin des régions 2019

En 2017, la municipalité d’Entrange a été contactée par deux australiennes, Suzanne Grano et Julie Schroder, venues en France sur les traces des œuvres de leur aïeul, le maître-verrier Raphaël Lardeur : huit baies de style art déco signées de cet artiste de renommée internationale ont en effet été installées dans la chapelle Saint-Hubert en 1933. L’édifice est alors fermé au culte depuis une quinzaine d’années. La visite des deux sœurs fait prendre conscience aux élus de la commune de la valeur de ces vitraux : un projet de restauration se dessine alors.

Dans le même temps, l’abbé Matthieu Schiebel est nommé curé de la Communauté de paroisses Notre-Dame de l’Espérance, à laquelle est rattachée la paroisse d’Entrange : il a la volonté de ré-ouvrir la chapelle Saint-Hubert. Un faisceau de bénévoles se mobilise alors pour en effectuer le nettoyage et mener à bien quelques travaux d’électricité et de menuiserie.

La chapelle ouvre ses portes pour les Journées du patrimoine 2018. Afin de réunir le budget nécessaire à la restauration, la commune concourt au Prix Pèlerin du patrimoine 2019 : le dossier passe le premier cap des sélections. Il reste aujourd’hui neuf candidats en lice pour le prix Pèlerin des régions, Entrange représentant la région Grand Est.

L’objectif est maintenant de collecter le plus de votes possible des internautes sur le site www.lepelerin.com, entre le 15 juillet et le 31 août 2019, pour remporter le prix. La chapelle Saint-Hubert d’Entrange a besoin de vous : merci de votre soutien !

Page Facebook dédiée