Le Triduum pascal à Sarralbe

La montée vers Pâques au sein de la Communauté de paroisses Sainte-Trinité de l’Albe, s’est déroulée dans un climat de prières et de préparation à la résurrection du Christ.

Ce Triduum 2019 a été ainsi une grande préparation à la passion, la mort et la résurrection du Christ pour les acteurs de la liturgie et les fidèles de la communauté.

Le Jeudi saint au soir, en l’église de Willerwald, le prêtre, l’abbé Sébastien Roch, et le diacre, Michel Barbiche, ont lavé les pieds de jeunes et moins jeunes. Une célébration où l’on pouvait s’unir au Christ prêtre et serviteur. Dans le même temps, les jeunes de la première communion, étaient invités à découvrir un repas juif et le sens du lavement des pieds. La soirée s’est terminée par deux veillées animées et silencieuses.

Le lendemain, jour de la mort du Christ, l’église de Kappelkinger accueillait les fidèles pour une adoration silencieuse. Dans l’après-midi, à Rech, Val de Guéblange et Sarralbe il y a eu un chemin de croix. À Sarralbe, le chemin de croix, revêt toujours un aspect particulier, puisqu’il a lieu de l’église Saint-Martin vers la chapelle du cimetière de Sarralbe. Sur ce chemin long de 1,7 kilomètres on porte la croix priant à chaque station. À noter que le chemin du cimetière était l’ancien chemin appelé le « chemin des morts » lorsqu’on allait encore à pieds jusqu’à la montagne d’Albe, le cimetière de Sarralbe, pour la mise en terre.

Au soir du Vendredi saint, l’office de la Passion avait lieu à Kappelkinger. Une belle liturgie, bien préparée et sobre, où l’abbé Roch était entouré de nombreux servants d’autel.

Le lendemain, Samedi saint, jour du silence, les enfants de chœurs, présents tout au long de ce Triduum, ont accompli leur travail de crécelleurs et se sont préparés à entrer dans l’ambiance de la Veillée pascale, le soir à Sarralbe. La bénédiction du feu nouveau a eu lieu sur le parvis de l’église. Cette grande Veillée pascale a aussi permis aux futurs confirmands de faire leur profession de foi.