Noël : Jésus, le tout-petit, fragile

Mgr Lagleize présente le message qu’il adresse aux Mosellans en cette fête de Noël 2020.

Retrouvez l’ensemble des vidéos produites par le diocèse de Metz sur le site Internet et la chaine YouTube du diocèse.

 

Noël : Jésus, le tout-petit fragile

Noël, c’est accueillir Jésus – Dieu fait homme – venu parmi nous dans la fragilité d’un enfant. Cette fragilité de Jésus devient une puissance d’amour, une folle espérance, la source du Salut, une joie pour les petits et les humbles comme en témoigne la joie des bergers de Bethléem.

En cette période troublée que connaît notre planète, il est bon de contempler Jésus – Jésus enfant dans la mangeoire, Jésus crucifié au Golgotha, Jésus ressuscité dans le jardin. Avec Jésus, le monde nouveau est déjà là : un monde de la vie, de l’amour, du partage.

En cette fête de Noël, deux questions peuvent surgir : “Où est-il ton Dieu ?” ou “Qui es-tu Jésus, pour nous aimer ainsi ?” Ces questions jalonnent ce temps de pandémie, que répondre ?

Pourtant, alors qu’il est Dieu, Jésus accepte par amour pour nous de devenir un homme dans sa toute faiblesse, naissant dans une étable à Bethléem, car il n’y avait plus de place pour Marie et Joseph dans une auberge, migrant avec ses parents en Égypte pour échapper à Hérode, dépendant de Joseph et de Marie pendant des années à Nazareth. Adulte, le voici annonçant la Bonne Nouvelle aux pauvres, ce qui lui vaut contradiction et persécution… alors qu’il n’est qu’amour.

Chers amis, devant Jésus le Tout-Petit, n’ayons pas peur de nos propres faiblesses. Reconnaissons qu’il a connu toutes nos peines, toutes nos souffrances, toutes nos peurs, et qu’il connaît tout de nous et de nos fragilités.

Avec Jésus, et comme lui, acceptons de nous retrouver fragiles et désarmés. Alors, “où est-il ton Dieu ?” “Qui es-tu Jésus, pour nous aimer ainsi ?” Un balbutiement de réponse :

« Jésus, tu es là présent, livré pour nous,
Toi, le Tout-Petit, le serviteur,
Toi, le Tout-Puissant, humblement tu t’abaisses,
Tu fais ta demeure en nous, Seigneur. »

Metz, le 17 décembre 2020

+ Jean-Christophe Lagleize
Évêque de Metz