Messe de la fête de sainte Marguerite-Marie à Sarreguemines

Vendredi 16 octobre 2020, à l’occasion de la fête liturgique de sainte Marguerite-Marie Alacoque, Mgr Jean-Christophe Lagleize a présidé la messe de clôture de la semaine d’accueil des reliques de la sainte en l’église du Sacré-Cœur de Sarreguemines.

Marguerite-Marie fut religieuse de la Visitation à Paray-le-Monial dans les années 1670, où elle eu différentes apparitions du Christ de 1673 à 1675, lui révélant l’amour brûlant de son cœur pour les hommes. Ce sera le démarrage d’une grande dévotion au Sacré-Cœur de Jésus, jusqu’à l’institution d’une fête le vendredi suivant la fête du Saint-Sacrement. En 1920, Marguerite-Marie est déclarée sainte par le pape Benoît XV. C’est donc le centenaire de sa canonisation cette année.

Durant toute la semaine, la paroisse de Sarreguemines a organisé des temps d’adoration, de prière, des veillées de louange autour des reliques exposées aux fidèles. En conclusion de cette semaine, c’est l’évêque lui-même, très attaché à la Visitation et à Paray-le-Monial, qui a présidé la messe à l’église du Sacré-Cœur. Cette messe fut aussi l’occasion de saluer les 70 ans de la chorale paroissiale, placée elle aussi sous la patronage de Marguerite-Marie.

De nombreux fidèles étaient présents, tout comme les prêtres des différentes communautés de paroisses de Sarreguemines, ce qui a réjouit Mgr Lagleize dans son mot d’accueil.

Dans l’homélie, l’évêque de Metz a approfondi le sens du message du Christ à Marguerite-Marie : “Si nous sommes heureux d’accueillir Marguerite-Marie, c’est surtout le fait qu’elle nous tourne vers Jésus qui est le plus important. Cela nous replonge dans le mystère de l’Alliance de Dieu avec l’humanité, spécificité du christianisme. Ces apparitions du Seigneur montre l’amour qu’il a pour nous les hommes. Quand on contemple la fresque de la chapelle des apparitions à Paray-le-Monial, on se sent absorbé dans cette fournaise d’amour qui vient du cœur de Jésus. Jésus a soif de l’amour de l’humanité. Marguerite-Marie est la messagère de son cœur et à sa suite, nous sommes invités à être les messagers de son cœur. Nous sommes envoyés en mission, invités à nous convertir pour aimer Dieu, à servir Jésus en son Église, comme le font les prêtres qui sont nombreux ce soir.

À la fin de la messe, le curé-archiprêtre a remercié les différents acteurs de la semaine, notamment le diacre Denis Laurent et son épouse, cheville ouvrière de cette semaine d’accueil des reliques et de prière.