Un nouveau directoire pour la pastorale des funérailles

Durant l’été 2020, Mgr Lagleize a promulgué un nouveau texte pour la pastorale des funérailles, publié dans la revue Église de Metz de septembre 2020. Ce document est aussi diffusé en version papier via les archiprêtres et les curés. Présentation de quelques points saillants de ce directoire.

Face aux évolutions dans la manière dont nos sociétés appréhendent la mort (une mort occultée, privatisée, personnalisée) et dans le contexte ecclésial actuel, une évolution de l’accompagnement des défunts et de leurs familles s’avérait nécessaire. Avec le directoire promulgué par Mgr Lagleize, c’est désormais chose faite. Voici quelques points saillants de ce document.

La pastorale des funérailles ne concerne pas que les ministres du culte, mais l’ensemble de la communauté chrétienne, représentée par les équipes funérailles, dont la mission est d’accompagner religieusement les familles en deuil. Un suivi de ces équipes devrait ainsi être mis en place au niveau de l’archiprêtré, avec une relecture de ce qui est vécu, au sein d’une fraternité permettant le partage et la formation. La mission de ces équipes se déploie au moment de la célébration et se poursuit par l’accompagnement des familles. Ce point et mentionné à plusieurs reprises au cours du document.

Le travail en complémentarité entre les prêtres et diacres et les équipes funérailles est souligné, dans toutes les dimensions de ce ministère (rencontre avec les familles, temps de prière, célébration religieuse, prière au cimetière, accompagnement des familles). Pour la présidence de la célébration, le curé pourra faire appel à des laïcs pour conduire ces funérailles à l’église (quand il y a un nombre important de célébrations par exemple). Quelques règles pour la présidence des funérailles par des laïcs sont mentionnées dans le directoire.

Le lien entre funérailles et célébration eucharistique est réaffirmé par l’évêque. Concernant la célébration des funérailles, il est souhaité que les interventions autres que liturgiques aient lieu avant l’ouverture de la célébration. Cette proposition, comme d’autres, a pour but d’harmoniser les différentes pratiques dans le diocèse, afin de viser à une plus grande unité pour éviter des déconcerter les fidèles.

Un autre point important mentionné par le directoire réside dans le lieu de célébration, qui est ordinairement l’église paroissiale. Si les familles préfèrent cependant un temps de prière au funérarium ou au crématorium, ce sont des membres de l’équipe funérailles qui s’en chargeront, et non les prêtres ou diacres (et encore moins les employés des pompes funèbres), pour éviter toute forme de confusion avec une célébration liturgique.

Autre nouveauté : dans le cadre de la célébration à l’église, s’il est impossible d’avoir le corps, on acceptera désormais dans les cas de difficultés majeures la présence de l’urne cinéraire (même si son dépôt avant la célébration au cimetière est à privilégier).

Téléchargez le document : directoire funérailles 2020